Acheter une maison rénovée, attention aux vices cachés !

Acheter une maison rénovée

Écrit par Renaud Chaudoir le 7 décembre 2017

Attention aux vices cachés !

Les futurs propriétaires n’ont pas tous envie de s’encombrer des tracas liés à un projet de construction neuve ou de rénovation. Si tel est votre cas, acheter une maison rénovée constitue une alternative intéressante, mais attention aux dénommés vices cachés. Voici les règles d’or en la matière.

Acheter une maison rénovée, attention aux vices cachés !

Règle no 1 : recueillez un maximum d’informations

La rénovation antérieure d’un bien immobilier peut servir d’argument à son propriétaire pour en demander un prix de vente plus élevé, mais ne vous laissez pas déstabiliser par ce geste. Il est avant tout important de connaître les travaux précis qui ont été réalisés et les éventuelles erreurs commises lors de ces rénovations. Notre conseil ? N’hésitez pas à poser des questions !

Prendre rendez-vous auprès du service responsable de l’aménagement du territoire et l’urbanisme au sein de votre commune peut également s’avérer utile. Vérifiez-y que l’état actuel de la maison correspond bien aux plans qui en sont disponibles ainsi qu’à son affectation officielle.

Vous pouvez enfin faire appel aux services d’un architecte ou d’un évaluateur agréé qui jugera de la qualité des travaux réalisés. Ces experts ont l’œil pour identifier les problèmes. Ils pourront donc vous informer des risques éventuels (les vices cachés, par exemple) ou, au contraire, vous rassurer sur l’état de la maison.

Clause suspensive

L’acte de vente peut éventuellement reprendre une clause suspensive liée à des irrégularités éventuelles. Vous constatez un problème une fois la vente conclue ? Cette clause vous permettra d’annuler facilement la vente. Vous pouvez aussi négocier une réduction du prix de vente ou demander au vendeur de régulariser la situation.

Documents et certificats obligatoires

Si le vendeur a fait réaliser des travaux de rénovation dans la maison, celui-ci est obligé de vous fournir un dossier d’intervention ultérieure (DIU) documentant l’ensemble des travaux en question.

Outre le DIU, vous aurez également besoin d’un certificat attestant de la conformité de l’installation électrique. En règle générale, il incombe à la personne ayant fait réaliser les travaux de fournir ce certificat.

Pour finir, un certificat de Performance Énergétique du Bâtiment (PEB) doit obligatoirement être remis à l’acheteur. Veillez donc à bien disposer de l’ensemble de ces documents lors de l’achat d’une maison rénovée.

Achat d’une maison rénovée : la vigilance avant tout

La prudence est de mise lors de l’achat d’un bien immobilier, et d’autant plus lors de l’achat d’un bien rénové. Il arrive en effet que les travaux de rénovation aient une incidence sur le revenu cadastral. Si ces travaux n’ont pas été dûment déclarés par le précédent propriétaire et que l’administration fiscale venait à en être informée ultérieurement, l’adition risque d’être salée.

Lexique