Quels sont les conditions d’octroi de l’ADeL en Wallonie ?

Quand pouvez-vous bénéficier d’une allocation de déménagement et de loyer ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 4 juin 2015

L’ADeL, une aide au logement de la Région wallonne

Vous projetez de déménager dans un logement en location salubre ? Vous avez besoin d’une habitation adaptée à une personne handicapée ? Si vous respectez certaines conditions, vous pouvez bénéficier d’une allocation de déménagement et de loyer (ADeL). Découvrez les informations sur l’attribution de cette aide en Région wallonne.

Quels sont les conditions d’octroi de l’ADeL en Wallonie ?

Attribution de l’allocation de déménagement et de loyer

Vous pouvez prétendre à une allocation de déménagement et de loyer si vous vous trouvez dans l'une des trois situations suivantes :

 

  • Vous quittez un logement reconnu inhabitable ou surpeuplé pour louer un logement salubre.
  • Vous êtes handicapé ou avez un enfant à charge handicapé et vous quittez un logement inadapté pour louer un logement salubre et adapté.
  • Vous êtes sans-abri et devenez locataire d'un logement salubre.

 

Le montant de l’allocation de déménagement s’élève à 400 euros et est augmenté de 20 % (soit 80 euros) pour chaque enfant à charge et chaque enfant ou adulte handicapé. Quant au montant de l’allocation de loyer, il ne peut dépasser 100 euros, sans tenir compte des éventuelles augmentations de 20% pour les enfants à charge ou enfants/adultes handicapés.

Conditions d’octroi de l’ADeL

Si vous comptez occuper un logement salubre ou adapté, vous devez également répondre à des conditions de revenus. Le plafond est fixé à 13.700 euros pour une personne isolée et à 18.700 euros pour des cohabitants. Ces montants sont augmentés de 2.500 euros par enfant à charge ou enfant/adulte handicapé.

 

Au moment de la demande d’octroi de l’ADeL, vous ne pouvez d’ailleurs pas être propriétaire ou usufruitier – seul ou avec un membre de votre ménage – de la totalité d'un logement ou le devenir. Cette condition ne s’applique pas s'il s'agit d'un logement non améliorable ou inhabitable.

Engagements concernant le logement salubre

Pour le logement salubre ou adapté, vous devez vous engager à ne pas le sous-louer ni à le rendre surpeuplé par l'arrivée de nouveaux occupants. De plus, il faudra le faire visiter par les délégués du Département du Logement. Ceux-ci peuvent se renseigner sur votre composition de ménage, vos revenus et les propriétés immobilières de tous les membres de votre ménage pour traiter votre dossier.

Lexique