Acheter ou vendre son logement en viager : comment ça fonctionne ?

Remy Bersipont
Rédigé par Remy Bersipont
23 septembre 2022

La vente en viager est une option parfaite pour les seniors désirant bonifier leurs revenus tout en continuant à vivre dans leur logement. Et elle est idéale pour les acheteurs pas pressés qui souhaitent acheter à plus faible coût. Tour d’horizon.

Continuer à vivre chez-soi tout en recevant chaque mois une rente mensuelle issue de la vente de sa maison. Voilà ce que permet le viager à des seniors désirant profiter de leurs actifs immobiliers pour augmenter leurs revenus. Le viager leur offre une meilleure qualité de vie, dans un monde où, souvent, la pension ne suffit plus à faire face au coût de la vie. Pour les acheteurs, il s’agit souvent d’un accès à la propriété à moindre coût : ils mettent chaque mois de l’argent dans un bien qui leur appartiendra un jour, et qui pourrait leur avoir coûté moins cher que prévu si l’ancien propriétaire meurt de manière prématurée.

Viager occupé ou viager libre ?

Il y a deux types de viager. On entend par « viager occupé » la vente qui permet au vendeur de continuer à vivre et à faire usage du bien sans en posséder les murs. Autrement dit, dans le jargon, il a perdu sa « nue-propriété », c’est-à-dire la possession pleine et entière du bien, mais il conserve l’usufruit. C’est le type de viager le plus populaire en Belgique, selon les agents immobiliers que nous avons consultés.

On entend par « viager libre » la vente qui permet à l’acheteur de jouir de la pleine propriété – usufruit et nue-propriété combinées. En quoi cela diffère-t-il d’une vente normale ? Grâce au principe de la « rente mensuelle », dont le montant demeure établi par un accord libre entre l’acheteur et le vendeur. C’est une formule plus flexible que la vente traditionnelle, pour les deux parties.

La vente en viager et le bouquet

Qu’il s’agisse de viager libre ou de viager occupé, l’acquéreur du logement devra fournir, en plus de la rente viagère mensuelle, un apport initial, appelé le bouquet. Le paiement de ce bouquet se fait au moment de la signature du contrat de viager, donc au tout début de la relation entre l’acheteur et le vendeur. Le montant varie en fonction des besoins du vendeur ou de différents facteurs.

Le viager, un système souple

Les paramètres du viager sont flexibles – c’est le type de vente immobilière le plus souple. Le montant du bouquet, la durée d’occupation du bien ou la durée du paiement de la rente sont des paramètres variables. Chaque cas est unique : les conditions sont adaptables en fonction des personnes et des contextes.

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous