L’assurance solde restant dû

Rédigé par Logic-Immo.be
27 janvier 2021

L’assurance solde restant dû (SRD) est une assurance-vie temporaire couplée à l’octroi d’un crédit hypothécaire lors d’un achat immobilier. Son objectif est de protéger votre famille ainsi que votre banque en cas de décès soudain pendant la durée de votre emprunt. Elle ne sera effective qu’à la mort du preneur en cours de crédit.

Un couple qui a contracté une assurance solde restant dû avec une couverture à 200% pour leur achat immobilier

Souscrire une assurance solde restant dû constitue donc un avantage considérable pour vos proches en cas de décès, mais cela peut également être intéressant pour vous, de votre vivant. En effet, elle peut vous faire bénéficier d’un avantage fiscal.

Bien que facultative, cette assurance est fortement conseillée et permet parfois d’obtenir une réduction du taux si elle est souscrite auprès de la banque ou son partenaire assureur.

Les formules d’assurance solde restant dû

Il existe trois formules de couverture :

  • Dans le premier cas, les deux partenaires sont couverts à 200% au travers du 100% + 100% : vous êtes ainsi entièrement couverts. Cela signifie qu’en cas de décès de l’un des deux, le solde restant dû sera intégralement pris en charge par l’assurance habitation et l’autre sera dégagé de tout remboursement. Il s’agit de la formule généralement choisie par les emprunteurs. Si le deuxième partenaire venait à décéder avant la fin du contrat de crédit, la deuxième assurance solde restant dû ne versera rien étant donné que l’entièreté du prêt aura déjà été remboursé.
  • La deuxième formule est le 50% + 50% : cela signifie que votre partenaire et vous couvrez chacun 50% de la somme empruntée. En cas de décès de l’un des deux, l’autre continuera à rembourser sa propre partie, alors que les autres 50% seront pris en charge par l’assureur.
  • Enfin, la formule 100% pour les personnes achetant seules couvre à 100% en cas de problème. Il existe également des formules sur mesure : selon vos revenus, vous convenez avec la banque d’un pourcentage couvert. Par exemple, la formule 75% + 25% peut être choisie en cas de travail à temps partiel. Ainsi, le travailleur concerné ne paierait que 25% du crédit immobilier en cas de décès du partenaire. En revanche, si c’est lui qui venait à décéder, l’autre serait quand même contraint de payer les 75% restant.

L’avantage fiscal de l’ASRD

Sachez cependant que vous ne bénéficierez d’un avantage fiscal que si vous optez pour une assurance solde restant dû pour une seule personne. En effet, celles qui couvrent les deux partenaires ne sont pas déductibles fiscalement.

L’avantage fiscal peut être obtenu si vous déclarez votre ASRD dans le cadre du chèque habitat en Wallonie ou du Woonbonus en Flandre. Une autre possibilité est de la déclarer dans le cadre de votre épargne-pension. Néanmoins, quelques critères sont à respecter : le bénéficiaire doit avoir souscris à l’assurance avant 65 ans, être la personne qui a l’usufruit de l’habitation et l’assurance doit être à son nom.

Simulation d’assurances solde restant dû

Vous voulez savoir à combien s’élèverait l’ASDR que vous devriez contracter en cas d’achat immobilier ? Les banques fournissent généralement des outils de simulation d’assurances. Vous pouvez également employer le très bon simulateur de Guide-epargne.be.

Vous êtes fraîchement propriétaire et souhaitez en savoir plus sur les différentes assurances ? Consultez alors notre article sur l’assurance-crédit.

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous