En temps de crise, des formules originales pour devenir propriétaire

Remy Bersipont
Rédigé par Remy Bersipont
18 octobre 2022

Acheter une maison, mission impossible en ces temps de flambée des prix et d’augmentation des taux d’intérêt ? Eh bien non ! Les promoteurs et les villes inventent de plus en plus de formules créatives pour que les logements restent abordables.   

Pour accéder à la propriété, construire autrement

Les entreprises de construction travaillent d’arrache-pied pour instaurer de nouvelles formules, telles que le logement intelligent (ou connecté), parfois même à l’échelle de  la collectivité, et des méthodes de construction intelligente, créant des infrastructures sophistiquées dont l’objectif est de maintenir les coûts de construction aussi bas que possible.

L’une des façons d’y parvenir est d’opter pour une plus grande standardisation des dimensions, de réduire les coûts d’infrastructure, de proposer des maisons plus compactes et d’opter pour une utilisation de matériaux génériques.

Des prix fixes pour rendre possible l’achat d’une maison

Certaines entreprises de construction s’engagent également à garantir un prix fixe pour une certaine période – généralement un an. Ils évitent d’ajouter au contrat des clauses stipulant que les prix peuvent changer en raison de l’augmentation du coût des matières premières et des matériaux.       

Coopération entre les promoteurs et les villes

L’accessibilité du logement concerne tout le monde, mais il va sans dire que la question est encore plus brûlante pour les ménages à faible revenu, par exemple les familles monoparentales. Certaines villes belges y sont très sensibles et instaurent des programmes immobiliers leur étant destinés.

C’est le cas de Gand, qui a lancé en octobre son premier projet de construction de type Community Land Trust (CLT). Un tel projet permet à l’acheteur d’acquérir la propriété sans être propriétaire du terrain. Cela permet de réduire le coût de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Ce premier projet CLT dans le quartier Melestede de Gand comprend 34 logements de 1 à 4 chambres. Chaque logement dispose d’un jardin ou d’une terrasse, et a accès à un jardin commun, à une salle communautaire, et à de liaisons cyclables sûres.                                                                

Devenir propriétaire grâce à d’autres formules de paiement        

Certains promoteurs proposent également des formules basées sur une répartition entre le terrain et la maison. Les acheteurs deviennent propriétaires du bien dès le premier jour, mais ils ne paient pas le terrain au moment de l’achat, qui reste la propriété du promoteur.

Par conséquent, ils ne doivent pas non plus payer les droits d’enregistrement de 12 %, ce qui rend l’investissement initial de 20 à 25 % inférieur à celui d’une formule traditionnelle.

L’apport personnel pour obtenir un prêt hypothécaire est donc également plus faible.  Après le départ, l’acheteur peut épargner pendant 7 ans et seulement ensuite – s’il le souhaite – procéder à l’achat du terrain, dont le prix est normalement fixé au moment de l’achat.

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous