Pas d’argent pour rénover ? Nos bons plans pour trouver les sous

Rédigé par Logic-Immo.be
3 septembre 2021

Yes, vous avez trouvé la maison de vos rêves ! Un chouette logement bien situé, avec un cachet incroyable… Mais l’électricité est à revoir, la toiture doit être isolée, la salle de bain rafraîchie, la cuisine agrandie… Pas besoin de sortir la calculette pour que le verdict tombe, implacable : trop cher.

acheter une maison

Alors quoi ? Renoncer à la perle rare en raison d’un budget trop serré ? Voici quelques astuces  pour financer vos travaux de rénovation.

Réutiliser l’hypothèque

En réutilisant l’hypothèque existante pour un projet de rénovation à la fin d’un prêt hypothécaire, vous pouvez éviter les frais de notaire et d’hypothèque et un versement supplémentaire.

Revoir le prêt

Dans certains cas, il est intéressant de revoir le prêt hypothécaire. Compte tenu de la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, une révision signifie que la charge mensuelle est moins élevée, libérant ainsi de l’argent pour la rénovation. 

Allonger la durée du prêt

La prolongation de la durée du prêt hypothécaire entraîne automatiquement une réduction de la mensualité. Cela crée de la place pour un prêt de rénovation, sans impact douloureux puisque le montant du remboursement mensuel reste le même.

Prélever une avance sur votre pension

Si votre employeur ou vous-même cotisez pour une pension complémentaire à votre pension légale (« deuxième pilier »), vous pouvez demander une avance qui pourra être utilisée pour la rénovation. Attention, il n’est pas permis d’utiliser cette avance pour le financement de biens mobiliers, comme l’achat de nouveaux meubles.

Deuxième mise en garde : la dénomination « avance » est un peu trompeuse, car il s’agit en fait d’un prêt. La possibilité d’utiliser votre pension complémentaire pour le financement d’un bien immobilier doit être explicitement prévue dans le règlement de pension. Vérifiez donc bien si celui-ci prévoit qu’une telle utilisation est possible.

Utiliser la TVA temporaire de 6 % pour la démolition et la reconstruction

Tous les bâtiments ne se prêtent pas à la rénovation. Parfois, la démolition et la reconstruction sont plus intéressantes. Le taux de TVA pour ce type d’opérations est réduit à 6 %, au lieu de 21%, jusqu’à la fin 2022. Tant les projets des constructeurs – personnes physiques – que ceux des promoteurs immobiliers sont éligibles. Les logements doivent être la résidence unique et exclusive du constructeur/acheteur pendant cinq ans, pour une surface habitable de 200 m² maximum. Sur un budget de construction de 200 000 euros, cela représente 30 000 euros d’économie de TVA !

Demander un prêt rénovation sans intérêt

En Wallonie, le Rénopack est un prêt à 0% pour financer des travaux de rénovation. Le montant empruntable se situe entre 1000 et 60 000 euros. Ce prêt est accessible à tous les propriétaires occupant une habitation construite il y a plus de 15 ans en Wallonie et qui ont un revenu imposable inférieur à 97.700 euros.

Demander une prime à la rénovation

Bruxellesa mis au point une prime à la rénovation. Plafonnée à 35 000 euros maximum, elle vise l’habitat des propriétaires, qui doivent s’engager à y être établi dès la fin des travaux, pendant une période de cinq ans au moins. Le logement doit se situer dans la Région de Bruxelles-Capitale et doit avoir été construit au moins 30 ans avant l’année d’introduction de la prime.

Madeleine Dembour

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous