Logic-Immo.be Blog Autre Crise de l’éner...

Crise de l’énergie : nos conseils pour choisir le meilleur vitrage

Remy Bersipont
Rédigé par Remy Bersipont
20 novembre 2022

Améliorer le vitrage de votre logement est une excellente manière de réduire votre facture d’énergie. Un mauvais vitrage peut entraîner de grosses pertes de chaleur. Suivez nos conseils pour déterminer s’il vous faut un vitrage double ou triple, et plus encore.

En Flandre, le double vitrage est obligatoire depuis 2020, à l’exception des fenêtres des cages d’escaliers et du hall d’entrée. Aucun règlement similaire n’existe en région de Bruxelles-Capitale ni en Wallonie, mais les experts vitriers recommandent néanmoins à tous propriétaires de logements de recourir au double vitrage, qui offre une excellente performance énergétique. Vous pourriez même opter pour du triple vitrage, et le combiner à des techniques d’isolation thermique renforcée et d’optimisation des gains solaires et de contrôle des risques de surchauffe.

Le choix du double vitrage

Une vitre, c’est bien, mais deux, c’est mieux! Une fenêtre à double vitrage comprend deux feuilles de verre séparées par une barre d’espacement. Traditionnellement, l’espace entre les vitres était simplement rempli d’air. Désormais, la plupart des doubles vitrages sont remplis de gaz inerte, comme l’argon ou le xénon, ce qui augmente la résistance de la fenêtre au transfert d’énergie.

Selon les spécialistes de Vitrier Dépannage Bruxelles, « l’épaisseur de l’intercalaire fait toute la différence ». « Plus il y a de vide rempli, plus c’est efficace. C’est pourquoi de manière standard, on met 4/16/4 mm avec 16 mm de vide à remplir ce qui est correct. En dessous de 10 mm de vide, aucun intérêt, nous avons fait le test. De plus, la qualité de l’intercalaire peut influencer. »

Le vitrage triple est-il le meilleur vitrage ?

C’est simple : plus il y a de vitres, plus l’isolation est importante. Trois épaisseurs de verre qui emprisonnent deux couches d’air ou de gaz peuvent augmenter l’isolation de 40% par rapport à un double vitrage.

Cette couche supplémentaire fait bel et bien une grande différence, selon des calculs effectués à partir de méthodologies suggérées par la Fédération de l’industrie du verre, qui rappelle que l’isolation thermique se mesure avec la valeur Ug. « Plus cette valeur est faible, plus l’isolation thermique du vitrage est performante et moins les besoins en chauffage sont importants.  En ce qui concerne les triples vitrages à haut rendement, la valeur Upeut descendre jusqu’à 0.5 W/(m²K).»

Les meilleurs vitrages ont une isolation renforcée

Toujours selon les informations fournies par la Fédération de l’industrie du verre, de meilleurs résultats sont obtenus avec des vitrage isolants. « Une couche à basse émissivité apposée sur le verre des vitrages à haut rendement (HR) permet de ne laisser s’échapper qu’une petite partie de la chaleur intérieure vers l’extérieur. » Cette technique se combine à celle de l’ajout de gaz entre les vitres.

De meilleures vitres grâce au contrôle solaire

« Le facteur solaire, noté g et exprimé en pourcentage, représente la transmission totale d’énergie solaire au travers d’un vitrage », indique également le site de la Fédération de l’industrie du verre. « Il est souhaitable en hiver d’avoir un facteur solaire élevé afin de profiter des apports solaires gratuits. Des vitrages de contrôle solaire compensent la perte de gains solaires en hiver. Ces vitrages sont particulièrement efficaces dans les vérandas, les fenêtres de toiture et les verrières, ou les grandes baies vitrées. »

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous