Londres : deux exemples d’habitats alternatifs abordables

Rédigé par Logic-Immo.be
3 septembre 2021

Vivre en ville est un choix de vie, qui s’accompagne souvent de prix de logement élevés, en tout cas difficilement accessibles pour les jeunes. S’installer à la campagne est une alternative, mais les problèmes de mobilité constituent alors un autre handicap.

C’est pourquoi un certain nombre d’acteurs cherchent des moyens innovants de vie en ville à un prix abordable. Deux projets londoniens pourraient nous inspirer.

  • Pocket Living construit des unités résidentielles de 38 m², comprenant une chambre à coucher. La taille d’une unité peut être comparée à celle d’un wagon du métro de Londres. Les habitations sont construites en usine, puis transportées vers le chantier. Avantage ? Le projet est développé et terminé très rapidement. Pocket Living a obtenu un contrat des autorités londoniennes pour construire un millier de logements.
  • Dans la résidence The Collective Old Oak, à l’ouest de Londres, on trouve une multitude d’espaces collectifs, comme des restaurants, des salles de réunions, des espaces de co-working, le wifi partout, une salle de sport, une bibliothèque, un lavoir et même un cinéma, tandis que les 550 « unités personnelles » développent une taille de 12 m². Il s’agit actuellement du plus grand espace de co-living dans le monde. Le loyer mensuel est compris entre 900 et 1200 euros, tous frais inclus. Un budget à mettre en regard avec ce que les gens paient aujourd’hui à Londres pour un peu plus d’espace personnel, mais avec beaucoup moins de services.

Madeleine Dembour

Source photo : https://lucasuk.com/projects/the-collective-old-oak

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous