Retour du gel : votre habitation est-elle bien protégée pour l’hiver ?

Rédigé par Logic-Immo.be
6 décembre 2021

Avec le retour des températures hivernales, les habitations peuvent subir des dégâts liés au froid : canalisations qui explosent, apparition de moisissures, toit fragilisé, …

Assurance maison hiver

Seraphin, courtier digital en assurances, vous donne ses conseils pour protéger au mieux votre habitation contre les risques de l’hiver.  Si malgré votre prévoyance vous avez tout de même un sinistre, nous revenons sur les bons gestes à adopter pour augmenter vos chances d’être indemnisé par votre assurance habitation.

Nos conseils pour protéger votre habitation

  1. Protégez vos canalisations exposées au froid

Le plus gros risque lié au gel est le dégât des eaux. En effet, lorsque vos canalisations sont confrontées à une température négative, l’eau gèle dans vos tuyaux et exerce une pression. Ensuite, lors du dégel des fissures peuvent se former ce qui provoque une fuite d’eau. Ce risque concerne particulièrement vos tuyaux à l’extérieur ou dans les pièces non chauffées telles que le garage, la cave ou le grenier. Pour éviter que vos tuyaux ne gèlent, plusieurs solutions s’offrent à vous : soit vous veillez à maintenir un chauffage minimum dans ces pièces, soit vous pouvez recouvrir vos canalisations de mousses isolantes.

Attention à vos résidences secondaires, car c’est dans les logements non occupés que les assureurs voient le plus de sinistres liés au gel. Si vous savez que le logement ne sera pas occupé pendant tout l’hiver, vidangez l’ensemble de la tuyauterie et coupez l’eau. Sinon, maintenez un chauffage minimum.

  1. Veillez à l’isolation thermique de votre logement

Un autre risque lié au froid est le développement de condensation et de moisissures à cause de ponts thermiques et d’un fort taux d’humidité. Les ponts thermiques sont des endroits de votre habitation mal isolés par lesquels s’engouffre l’air froid de l’hiver. Ils se situent généralement autour des fenêtres, des portes ou au niveau de la toiture ou du sol. Pour éviter l’apparition de moisissures et de mauvaises odeurs, il est important de revoir l’isolation de son habitation, surtout dans les constructions d’un certain âge. L’isolation du toit et des murs représente un investissement conséquent, mais qui est rapidement rentabilisé, d’autant plus que vous pouvez obtenir des subsides des autorités. Au niveau des fenêtres et des portes, vous pouvez facilement améliorer l’isolation à moindre frais en posant des joints sur les bords des cadres ou en installant des rideaux épais ou des stores isolants.

En plus d’éviter les risques de dégât, ces rénovations rendront votre habitation bien plus agréable à vivre et feront baisser votre facture d’énergie.

Que faire en cas de sinistre lié au gel ?

Si malgré toutes vos précautions, vous êtes confronté à un sinistre à cause des températures hivernales, voici les bons réflexes à avoir. Tout d’abord, l’assuré doit immédiatement prendre les mesures nécessaires pour limiter les dégâts comme couper l’électricité, l’arrivée d’eau ou retirer les objets qui pourraient être endommagés. Une des premières choses à faire également est d’appeler le service d’assistance de votre compagnie d’assurance. Les compagnies disposent d’une ligne téléphonique d’urgence disponible 24h/24. Elles enverront si nécessaire un plombier ou autres professionnels pour limiter les dégâts. Le coût du réparateur sera à la charge de la compagnie si lors du règlement du sinistre, il est déterminé que ce dernier rentre bien dans les conditions de votre contrat d’assurance. Ensuite, pensez à réunir un maximum d’éléments de preuve (photo, factures) que vous enverrez à votre courtier pour être indemnisé. Lorsque la situation s’est calmée, prenez le temps de déclarer votre sinistre à votre assureur. Chez Seraphin, les déclarations de sinistres s’effectuent facilement via un questionnaire en ligne. Ainsi le dossier est envoyé au plus vite à la compagnie d’assurance.

Êtes-vous assuré en cas de dégâts provoqués par l’hiver ?

Les compagnies d’assurances interviennent pour vous aider le jour du sinistre et pour rembourser les réparations des dégâts causés par le froid, mais dans certaines limites.

En assurance, le principe du “bon père de famille” est appliqué. C’est-à-dire que si la compagnie estime que le sinistre est causé par une négligence de votre part ou d’un manque de prévoyance, elle peut refuser d’intervenir. C’est pour cela qu’il vous est conseillé d’appliquer les conseils énoncés plus tôt dans cet article. Généralement les compagnies commencent à se poser des questions si un assuré déclare des sinistres de manière trop fréquente. Les cas de non-intervention sont bien détaillés dans les conditions générales de votre contrat d’assurance habitation.

Les garanties qui vont intervenir varient en fonction de la nature du sinistre. Si vous êtes confronté à une fuite de canalisation, c’est votre garantie dégât des eaux qui va intervenir pour dédommager les dégâts causés à votre habitation (sols, mur, …). Si vos meubles ou appareils électroménagers sont endommagés par la fuite d’eau, c’est la garantie “contenu” qui interviendra.

Vous avez une question concernant votre assurance habitation et votre protection contre les aléas de l’hiver ?

N’hésitez pas à joindre Seraphin, courtier digital en assurances. Si vous souhaitez simplement comparer les offres avec votre contrat actuel, vous pouvez effectuer une simulation en ligne.

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous