Logic-Immo.be Blog Agent immobilie...

Agent immobilier : essentiel ou non essentiel ?

Logic-Immo.be
Rédigé par Logic-Immo.be
28 octobre 2021

S’il y a bien une chose que la crise du coronavirus nous a apprise, c’est que les métiers dits « essentiels » ne sont pas toujours ceux auxquels on pensait de prime abord. Alors chez Logic-Immo.be, nous nous sommes forcément posé cette question : l’agent immobilier est-il un métier voué à disparaître ou pas ? D’autant que la transition numérique et l’émergence des visites virtuelles pourraient appuyer, tôt ou tard, l’hypothèse d’une extinction.

Toujours plus de bâtiments et de maisons…

Alors nous sommes allés jeter un œil sur le site de Statbel. Une chose est sûre : les chiffres semblent indiquer que les agents immobiliers ont toujours du pain sur la planche ! La Belgique comptait 4.590.838 immeubles au 1erjanvier 2021. Depuis 1995, le nombre de bâtiments en Belgique a augmenté de 15%. Le nombre de logements a augmenté de 27% au cours de la même période pour atteindre 5.631.637. En Région flamande, on dénombre 29% de logements en plus, et 16% de bâtiments en plus. En Région wallonne, ce sont 26% de logements supplémentaires, et 15% de bâtiments. La Région de Bruxelles-Capitale enregistre une augmentation du nombre de bâtiments plus faible (+1%) que les deux autres régions, mais le parc de logements a néanmoins augmenté de 19%.

Ces statistiques révèlent un nombre élevé de transactions et contribuent sans doute à expliquer pourquoi le nombre d’agents immobiliers reconnus n’a cessé d’augmenter : il était de quelque 10.000 début 2021 !

…et une expertise irremplaçable

Pour paraphraser en termes cyclistes : lors de l’ascension des cols immobiliers, ce sont plus que jamais les coureurs expérimentés qui emmènent le peloton jusqu’au sommet !

Cette hausse du nombre de propriétés n’est cependant pas la seule bonne raison pour laquelle les agents immobiliers ne devraient pas s’inquiéter pour leur avenir. Citons entre autres le fait que grâce à leur expérience, ils travaillent de manière beaucoup plus ciblée et plus efficace. Ensuite, même si les visites virtuelles sont très tendances et sont consultées sept fois plus longtemps qu’une annonce avec de simples photos, elles ne combleront jamais le besoin des éventuels acheteurs de sentir et voir un bien immobilier « en vrai ». Enfin, les agents immobiliers facturent des prix corrects lors de la vente de propriétés, ils disposent d’une base de données d’acheteurs potentiellement intéressés et démontrent à chaque transaction en quoi leurs services sont une vraie valeur ajoutée.

Liliane Fanello

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous