5 conseils pour bien choisir son syndic de copropriété

Logic-Immo.be
Rédigé par Logic-Immo.be
16 mai 2022

Le syndic est la clé d’une vie réussie en copropriété : il gère les parties communes et applique les décisions prises par l’assemblée des copropriétaires. Un rôle important, qui doit être confié à un professionnel compétent ou à un copropriétaire motivé et minutieux. Voici quelques critères à garder en tête pour faire le meilleur choix de syndic.

Le syndic de copropriété occupe plusieurs rôles-clé : il assure la bonne tenue des assemblées générales, s’assure que l’immeuble soit bien entretenu, tient une comptabilité exemplaire et représente l’association des copropriétaires dans les affaires courantes et devant la justice. Pour jouer ce rôle avec tout le sérieux que cela demande, il faut une personne fiable et organisée. Les tâches sont si nombreuses : gestion des impayés de charges, suivi des travaux, relation avec les fournisseurs, fiscalité, gestion du personnel.

Faire ou non affaire avec une agence?

C’est la première question à vous poser. Certaines petites copropriétés préfèrent nommer l’un des copropriétaires au rôle de syndic et l’affecter à cette tâche bénévolement ou contre une rémunération modeste. Si vous faites ce choix, assurez-vous tout de même que la personne choisie ait un peu d’expérience ou une formation adéquate, et vérifiez bien que sa vie personnelle et professionnelle lui laisse assez de temps pour mener à bien toutes les tâches. Dans les cas d’une plus grosse propriété, il n’y aura aucun doute sur la nécessité de faire affaire avec une agence ou un cabinet. Les syndics y sont des professionnels qualifiés, qui disposent d’un bon réseau de collaborateurs pour l’entretien et les travaux de votre immeuble, ainsi que de meilleurs moyens techniques et matériels.

Vérifiez les compétences

Le syndic est un travail vraiment interdisciplinaire qui demande des compétences en gestion, des bases en droit, des connaissances en architecture et en immobilier, un bon relationnel et le sens de la diplomatie. Sachez qu’en Belgique, les syndics sont soumis aux règles de l’Institut Professionnel des Agents Immobiliers (IPI) et se doivent de rester à jour en suivant des formations tout au long de leur carrière. Le syndic a par exemple le devoir de rester au fait des évolutions du secteur immobilier et des règles relatives à la copropriété, qui changent souvent, ainsi que des techniques et des règlementations.

Vérifiez si le forfait est complet

Vérifiez bien que le forfait que vous propose l’agence inclut vraiment bien toutes les prestations de base. Certaines agences n’hésitent pas à restreindre leur offre de base et à charger toutes sortes de frais pour des opérations de gestion courante. Si le contrat mentionne des frais administratifs, informez-vous bien de ce qu’ils couvrent et assurez-vous que l’offre répond aux besoins de votre copropriété.

Exigez une communication et une disponibilité exemplaires

Il fut un temps où les syndics n’étaient disponibles que deux jours/semaine. Si votre syndic continue d’opérer de cette façon ou se montre injoignable, ce n’est pas un bon syndic! Aujourd’hui, les copropriétaires s’attendent à travailler avec une personne qui communique de manière exemplaire, fait preuve de transparence, se montre disponible et répond à toutes les questions rapidement et avec rigueur. Privilégiez un syndic accessible et disponible. L’ascenseur ne tombera pas nécessairement en panne pendant les heures de bureau!

Trouvez un syndic qui connaît le digital

À notre époque, il est naturel d’exiger de pouvoir consulter en ligne les décomptes comptables de votre copropriété ou les documents légaux au sujet de votre immeuble.

Assurez-vous de choisir un syndic qui mettra à votre disposition des outils numériques fiables, sécurisés, et faciles d’utilisation pour tout le monde.

Comme vous le voyez, choisir le syndic parfait est une tâche à ne pas prendre à la légère. Il y a heureusement de très bons candidats sur le marché !

Partager cet article

Biens immobiliers sélectionnés pour vous