Comment calculer le loyer idéal ?

Logic-Immo.be
Rédigé par Logic-Immo.be
3 février 2021

Comment évaluer correctement le loyer d’une habitation ? Quel montant peut être considéré comme « juste » ? Le bailleur n’est-il pas trop gourmand ? Nous vous fournissons les explications et outils nécessaires pour répondre à ces questions et calculer votre loyer idéal.

Calcul du loyer : métaphore avec des maisons construites en cash.

Une nouvelle grille des loyers a été rendue publique en 2019 pour la Wallonie et pour Bruxelles. Ces grilles sont accessibles à tout le monde via un module didactique où locataires et propriétaires sont guidés.

Le but étant de calculer le loyer au plus juste, même si cet outil demeure indicatif. A noter que pour accéder aux primes, le propriétaire devra tout de même respecter la grille indicative des loyers.

Calculateur de loyer pour la Wallonie

Mentionnons que dans la grille pour la Wallonie, il existait une surévaluation des loyers dans les zones à forte pression foncière comme le Brabant wallon. A Charleroi par contre, les loyers étaient sous-évalués, ce qui apparaissait comme un signal négatif par rapport à l’attractivité pour les investisseurs.

La méthodologie employée se base, pour cette nouvelle grille, sur un échantillon de 4 112 logements (2 206 dans la première version), soit 1% du parc locatif wallon. Pour réaliser cette grille, chaque logement a été visité et entre 40 et 50 points ont été collectés au sein des logements, sans compter les loyers.

Parmi les nouveautés intégrées dans l’analyse, on trouve des critères comme le label PEB, le nombre de WC, les caractéristiques de la cuisine, la présence d’un système de sécurité, d’un balcon ou d’une terrasse. Auparavant, seuls dix critères étaient pris en compte. Le module tient aussi compte d’un indice de mobilité dans son analyse. Ainsi, la desserte en transport en commun influence-t-elle le loyer. La grille prend également en compte l’attractivité géographique.

Pour un appartement identique (2 chambres, PEB D, 70 m²) situé à Liège, Namur et à proximité de Bruxelles, cet indicateur montre un écart allant de moins 8% à Liège par rapport à Namur et plus 17% entre Bruxelles et Namur.

Cet indicateur d’attractivité a d’ailleurs permis aux experts du CEHD (Centre d’Études en Habitat Durable de Wallonie) d’identifier 19 zones “attractives” en Wallonie. Notons enfin qu’une marge de négociation de 10% (contre 20% sous l’ancienne version) est laissée aux propriétaires et locataires.

Vous êtes locataire et vous vous posez des questions sur l’évolution de votre loyer ? Consultez donc notre article « Le calcul de l’indexation du loyer », qui vous éclairera sur la question.