Quitter sa location immobilière

Logic-Immo.be
Rédigé par Logic-Immo.be
2 février 2021

Vous souhaitez quitter votre ancien appartement pour un nouveau ? Vous ne savez pas à partir de quand vous devez prévenir votre propriétaire, ni quelles démarches effectuer ? Nous vous expliquons toutes les étapes de la résiliation d’un bail, les délais de préavis, les différentes choses à penser, etc.

Couple qui décide quitter son appartement

Comment résilier un bail ?

Le locataire n’a pas besoin de donner de motif pour résilier son bail. Néanmoins, s’il quitte son logement avant une durée de trois ans, il pourra être redevable d’une indemnité à payer au bailleur. Celle-ci est égale à trois mois, deux mois ou un mois de loyer selon que le bail prend fin au cours de la première, de la deuxième ou de la troisième année. Le délai de préavis légal est quant à lui de trois mois.

>> En savoir plus sur la résiliation de bail

Quel préavis pour le locataire ?

En tant que locataire, vous pouvez mettre un terme à votre contrat de location quand vous le souhaitez. La seule chose dont vous devez tenir compte est la durée du préavis. Il s’agit du délai à respecter pour avertir votre propriétaire de votre volonté de résilier le contrat.

Lorsqu’un locataire souhaite quitter un logement, il doit donner congé à son propriétaire et respecter un délai de préavis de départ. Si le bien loué constitue la résidence principale du locataire, la durée de préavis est de trois mois pour une location vide, et d’un mois pour une location meublée.

>> En savoir plus sur le préavis locatif

Les démarches à entreprendre avant de quitter sa location

Si vous vivez en appartement, vous demanderez également un arrêté des charges au syndic de la copropriété. Ce document vous permettra de connaître les dépenses réelles de la copropriété, et donc de vous mettre en règle avant votre départ.

De même, n’oubliez pas de vérifier le montant de votre provision : si celui-ci est supérieur aux dépenses réelles, votre propriétaire devra vous rembourser le trop-perçu. Dans le cas contraire, votre bailleur vous demandera le complément.

Il vous faudra aussi prévenir les fournisseurs d’eau, d’électricité et de gaz, résilier votre contrat, le transférer à votre nouvelle adresse et relever vos compteurs le jour de votre départ. Votre contrat d’assurance logement devra lui aussi être résilié : cette étape est importante, car vous devrez ensuite souscrire à un autre contrat pour être couvert dès le jour de votre emménagement dans votre nouveau logement. Votre ligne de téléphone/Internet devra elle aussi être adaptée : le plus simple est de réaliser un simple transfert de votre ligne vers votre nouvelle adresse. Mais il est possible que la ligne doive être créée par l’opérateur, ce qui peut prendre plusieurs semaines. Sachez anticiper !

Pensez aussi à faire suivre votre courrier : prévenez tous les organismes et actualisez votre situation auprès des entreprises qui gèrent vos contrats et abonnements. Enfin, avant l’état des lieux de sortie, inspectez votre logement et, si nécessaire, procédez à quelques réparations. Cela vous permettra de récupérer votre dépôt de garantie (en général, deux mois de loyer). Si tout se passe bien, ce dernier vous sera retourné dans les 60 jours qui suivent votre déménagement.

La location possède ses propres règles. Envie d’en savoir plus ? Consultez alors nos articles « Locataire ou propriétaire : calculer pour faire son choix », « J’ai un profil particulier : puis-je louer ? », « Calcul des frais du locataire », « Comment faire une sélection de biens à louer ? » et « Comment louer un bien ? ».