Les charges communes

Logic-Immo.be
Rédigé par Logic-Immo.be
27 janvier 2021

Que concernent les charges communes ? A combien s’élèvent-elles ? Quand les payer ? Et qui doit les payer – propriétaire ou locataire ? Nous répondons à toutes vos questions !

Blocs d'appartements dont les propriétaires doivent payer des charges communes.

Les charges communes se rapportent à des appartements situés dans des immeubles dans lesquels existe une copropriété. Elles comprennent les frais d’entretien du bâtiment (ascenseur, hall d’entrée, escalier, cour, jardin, rénovations du toit ou de la façade…), les frais de syndic ou encore le nettoyage des espaces communs (conciergerie, entreprise privée de nettoyage…)

Calcul des charges communes

Le montant des charges communes est déterminé par la surface des espaces de chacun (les tantièmes et millièmes figurant dans le règlement de copropriété), leur état, l’année de construction du bâtiment et le nombre de pièces.

Bien que les charges communes puissent sensiblement varier, il faut compter environ 80 euros par mois dans un complexe d’appartements neufs. Pour les bâtiments plus anciens, les frais mensuels peuvent atteindre 200 euros. En effet, en plus de l’entretien du bâtiment, il faut également payer pour les travaux de rénovation.

Quand payer les charges communes ?

Il existe deux façons de payer un montant forfaitaire mensuel (et donc fixe) : soit via un décompte basé sur les charges réelles (vous payez une provision mensuelle) soit sur base d’un décompte des dépenses réelles que vous recevez une fois par an.

Quelle différence avec les charges privatives ?

Il faut différencier les charges communes des charges privatives (incluant la consommation d’eau, de gaz et d’électricité). Ce montant est uniquement dû par le locataire s’il y en a un. Le locataire prend alors les abonnements auprès des fournisseurs d’énergie à son nom, à moins que le propriétaire ne fixe un montant forfaitaire mensuel qui sera revu en fonction de la consommation du locataire. A noter que les charges communes sont collectées par le syndic de la copropriété.

Copropriété sans syndic

La copropriété ne peut pas être dépourvue de syndic. Il s’agit en effet d’une obligation légale mais aussi d’une nécessité de fait. Le syndic est obligatoire dans tous les immeubles gérés sous le régime de la copropriété. Pour rappel : le syndic de copropriété est désigné par l’assemblée générale des copropriétaires à la majorité absolue des voix.

En savoir plus sur la copropriété sans syndic.

A lire également :