5 conseils pour une habitation saine

Écrit par Renaud Chaudoir le 7 octobre 2013

Comment réduire la pollution intérieure de sa maison ?

La pollution intérieure de nos maisons est sans doute la plus insidieuse. Si l’on se soucie souvent de la qualité de l’air à l’extérieur, on oublie que la pollution sévit également dans nos maisons. Pire, la pollution intérieure est parfois plus nocive que la pollution à l’extérieur ! Or, nous passons environ 80 à 90 % de notre temps à l’intérieur. Voici 5 conseils essentiels pour une habitation saine et agréable à vivre ! Si vous comptez acheter une maison, munissez-vous de cette liste au moment d’aller visiter la maison de vos rêves.

1.      La ventilation : un must pour une habitation saine

Une habitation saine commence par une bonne ventilation, plusieurs fois par jour. En été, laisser la fenêtre ouverte toute la journée ne présente pas de problème. En hiver, en revanche, cela risque de vous coûter les yeux de la tête en chauffage. Et ouvrir la fenêtre un petit quart d’heure par jour ne suffit pas. L’idéal est donc d’investir dans un système de ventilation, qui assure en continu le renouvellement de l’air dans la maison.

2.      Protégez-vous des nuisances sonores

Vous habitez au-dessus d’un café ou dans une rue fort fréquentée ? Protégez-vous des nuisances sonores extérieures, avant qu’elles ne gâchent vos journées et vos nuits. Un vitrage acoustique filtre efficacement le bruit. De même, vérifiez que les châssis de vos portes et fenêtres ne présentent ni fentes ni fissures.

3.      Nettoyez les filtres

On oublie souvent de nettoyer les filtres des systèmes de ventilation. Un petit coup d’aspirateur ou de chiffon en passant, et vous pouvez à nouveau respirer un air sain.

4.      Ni trop humide, ni trop sèche

L’humidité augmente la prolifération de microbes, moisissures et acariens. À la clé, des problèmes respiratoires, allergies et affaiblissement du système immunitaire. De même, une maison trop sèche provoque des irritations de la gorge et augmente la poussière dans la maison. Pour une habitation saine, gardez un taux d’hygrométrie de 40 à 60 %, à une température de 20 °C. Faites sécher le linge à l’extérieur, aérez la salle de bain et détectez les fuites et infiltrations.

5.      Évitez les sources de pollution intérieure

L’enfer est bien souvent pavé de mauvaises intentions. Alors que l’on pense améliorer la qualité de l’air de notre maison à coup de parfums d’intérieur, encens et bougies parfumées, nous ne faisons qu’augmenter la pollution intérieure de l’habitation. Il en va de même pour les produits de nettoyage, qu’il vaut mieux remplacer par des produits naturels tels que le vinaigre de vin blanc ou le bicarbonate de soude.

 

Voici d’autres conseils pour réduire la pollution d’air au minimum et bénéficier d’une habitation saine !

 

Lexique