Achat immobilier en 2014 : tout ce que vous devez savoir !

Écrit par Renaud Chaudoir le 23 avril 2014

La décision financière la plus importante de votre vie

Un achat immobilier constitue sans doute l’investissement financier le plus important de votre vie. 2014 est-elle une bonne année pour investir dans une maison ou un appartement, ou mieux vaut-il attendre encore un peu ? Découvrez nos conseils précieux ! 

 

L’évolution incertaine du marché immobilier

Acheter un bien immobilier coute de l’argent. Beaucoup d’argent. Les prix des maisons en Belgique connaissent une hausse depuis des années, et la fin du tunnel est à peine perceptible. Cela signifie-t-il qu’il faut faire preuve de patience ? Certainement pas, car vous pourriez encore être en train d’attendre dans dix ans. La vérité, c’est que personne ne peut prédire quand le marché de l’immobilier va s’effondrer, ou même si cette situation risque de se produire un jour.

Emprunter coute toujours plus cher

Alors que vos parents pouvaient encore souscrire un prêt hypothécaire assez facilement il y a encore quelques années, la situation est actuellement beaucoup plus compliquée. Après la crise bancaire, les banques sont devenues moins généreuses en ce qui concerne les prêts. Cette situation ne devrait pas changer en 2014, étant donné que la Banque Nationale, qui surveille de près les institutions financières du pays, leur a recommandé de faire preuve de précaution en matière de prêts hypothécaires.

Les prix de l’immobilier augmentent sans cesse

Outre les difficultés d’emprunter, nous sommes également confrontés à la hausse incessante des prix de l’immobilier. Cela est souvent dû à la raréfaction des biens, surtout dans et autour des villes. Il est donc question d’offre et de demande : de plus en plus de personnes souhaitent vivre en ville, mais étant donné que tout est occupé, l’offre est toujours plus limitée, d’où les prix croissants.

Achat immobilier en 2014 : pourtant pas une si mauvaise idée !

L’avenir de l’immobilier ne semble dès lors pas rose. Mais ce constat déprimant ne signifie pas que l’on déconseille pour autant les investissements dans l’immobilier en 2014. Que du contraire ! Si vous avez besoin d’une maison, il faut en acheter une. Spéculer sur une baisse des prix qui n’aura peut-être jamais lieu ne constitue pas une option. Il convient néanmoins de ne pas être criblé de dettes. Mieux vaut vivre dans un logement un peu plus modeste, mais confortable, que dans un château qui vous demandera des efforts financiers constants.

 

Lexique