Acheter une fermette

Écrit par Renaud Chaudoir le 9 août 2012

Le bonheur est toujours dans le pré

Parfaitement dans l’air du temps, le marché des fermettes se porte bien, même très bien.  Les adeptes du retour aux sources n’ont jamais été aussi nombreux et tout comme l’offre, la demande, est importante.  Découvrez notre état des lieux du marché des fermettes.

Pourquoi acheter une fermette ?

Le segment des fermettes remporte un franc succès depuis quelques années grâce au cachet particulier qu’elles offrent aux amateurs de campagne et de tranquillité. Le profil type des candidats acquéreurs ?  La quarantaine et plus souhaitant soit trouver un bien à restaurer,  soit directement s’installer dans un bien rénové.

 

Acheter une fermette offre de nombreux avantages, parmi ceux-ci l’espace et la tranquillité.  Ainsi, les terrains de 50/60 ares sont très prisés, notamment pour les propriétaires et amateurs de chevaux. Dans ce cas, la superficie de terrain et l’existence de dépendances sont plus importantes aux yeux des candidats acquéreurs que la ferme elle-même.  Car même si la surface habitable affiche un beau potentiel,  elle  est souvent dans un état tel qu’il faut pratiquement tout refaire pour atteindre les normes de confort actuelles. 

Le prix d’une fermette

La fourchette de prix est vaste, à l’image de la grande diversification de l’offre. Cette fourchette va de 300.000 euros à 2 millions d’euros, mais la tranche principale concerne des fermettes entre 300.000 et 500.000 euros.  On peut aussi trouver des fermettes entre 150.000 et 180.000 euros auxquels il faut ajouter encore environ 130 à 140.000 euros pour les travaux. Si le prix d’entrée est intéressant, il faut prendre garde à ne pas sous-estimer tous les travaux qui seront nécessaires…  

Offre et demande équilibrées

Le marché des fermettes se porte actuellement très bien. Et si l’offre est importante, la demande l’est autant. L’entité de Silly est particulièrement active sur ce segment. Très étendue, et comportant de jolis villages, cette commune comporte beaucoup de biens de ce type et rencontre un vif intérêt de la part des candidats acquéreurs qui cherchent à s’offrir un coin de campagne pour se loger, et même pour y implanter parallèlement leur activité professionnelle. Du côté des vendeurs, leur motivation est de revenir habiter en ville pour bénéficier de ses facilités. Il s’agit soit de personnes d’un certain âge qui ne souhaitent plus devoir s’occuper de l’entretien de leur bien, soit de personnes qui se rapprochent de la ville pour leurs enfants.

 

Lexique