Acheter sa première maison

Vous achetez votre première maison ?

Écrit par Corine Loockx le 13 janvier 2020

Logic-Immo vous conseille

Vous avez décidé d’acheter une maison après des années de location ? Bonne idée ! Parce qu’investir dans son propre logement, c’est investir dans son avenir. C’est aussi la raison pour laquelle mieux vaut ne pas se lancer dans ce projet du jour au lendemain. L’achat de sa première maison s’accompagne de nombreuses questions et de multiples décisions. Nous vous en disons plus dans cet article.

Acheter sa première maison

Fixez votre budget

Bien entendu, chacun se fait sa propre image de la maison de ses rêves. Mais il est essentiel de rester terre à terre et de concentrer vos recherches sur les habitations correspondant à votre budget. Vous devrez donc déterminer le montant maximal que vous serez en mesure de débourser avant de partir à la chasse au logement.

Pour calculer votre budget total, prenez en compte les postes suivants :

  • Vos fonds propres (les économies que vous pouvez ou souhaitez injecter dans votre projet)
  • Éventuellement les fonds du partenaire avec lequel vous souhaitez acheter ce logement
  • Votre capacité d’emprunt : le montant que vous et votre éventuel partenaire pourrez emprunter (en commun) auprès d’une institution financière.

Cette capacité d’emprunt maximale établie par la banque dépend de vos revenus (communs) et de vos frais mensuels. La majorité des banques considèrent que vos tranches de remboursement ne peuvent pas dépasser un tiers de vos revenus.

À la recherche de la première habitation idéale

Vous aurez notamment le choix entre une nouvelle construction ou un logement existant à rénover ou non. Pour trouver le premier bien immobilier de votre choix, vous pourrez faire appel à un agent immobilier ou à un promoteur, mais aussi faire vos propres recherches sur le Net.

Gardez toujours votre budget en tête lorsque vous recherchez la perle rare et n’oubliez pas que d’autres frais viendront se greffer au prix d’achat de votre future maison. En région bruxelloise et en Wallonie par exemple, l’achat d’une habitation familiale s’accompagne de droits d’enregistrement à hauteur de 12,5 %. Vous devrez également y ajouter des honoraires de notaire, qui suivent un taux dégressif en fonction du prix d’achat de votre maison. Sans oublier les frais liés aux travaux de recherche réalisés par votre notaire.

Autre facteur essentiel après le prix de votre logement : l’emplacement de votre habitation. Cette résidence est-elle située à proximité du centre-ville, de votre lieu de travail et de l’école de vos enfants ? À quoi ressemble le quartier ? Le bâtiment est-il bien orienté ?

Mais LA question no 1 reste de savoir si vous vous imaginez vivre dans la maison ou l’appartement que vous visitez. Vous n’avez pas de coup de cœur ? Alors, cherchez encore.

Acheter sa première maison

Séduit par le logement que vous venez de visiter ? Dans ce cas, vous pourrez faire une offre. Ne vous basez pas uniquement sur le prix demandé, mais inspirez-vous également des prix proposés pour des logements similaires dans votre région. Des négociations rondement menées pourraient également vous permettre d’obtenir le bien de vos rêves à bon prix. Il est tout à fait acceptable de négocier 10 % à 15 % du prix demandé.

Vous êtes parvenu à un accord auprès du vendeur ? Dans ce cas, ne tardez pas à confirmer votre accord à l’aide d’un contrat ou d’un compromis de vente.

Dernière étape dans l’achat de votre habitation : la passation de l’acte notarié, également appelé « acte authentique ». Vous devrez « passer » cet acte dans un délai de 4 mois suivant la signature du contrat de vente. L’acte notarié vous définit clairement comme le nouveau propriétaire de l’habitation. Une fois l’acte passé, votre notaire transmettra ce document officiel à différentes institutions publiques.

La passation de cet acte est bien souvent assortie de la signature d’un acte hypothécaire distinct. Ce document fixe les modalités du prêt hypothécaire que vous aurez conclu en vue de financer votre achat.

Lexique