Acheter un bien clé sur porte : une bonne idée ?

Acheter un bien clé sur porte

Écrit par Annabelle Duaut le 14 septembre 2017

Une bonne idée ?

Acquérir une maison ou un appartement est bien souvent le rêve de nombreux particuliers. Mais est-ce un bon plan d’acheter clé sur porte ? Logic IMMO pèse le pour et le contre pour vous !

Bien connu des acheteurs, le concept de maison ou appartement clé sur porte consiste à recevoir un bien immobilier « prêt à l’emploi ». L’idée : confier l’entièreté du processus de construction à une entreprise qui s’assure de vous fournir un produit fini. Inutile dans ce cas de vous occuper de la préparation administrative (permis de bâtir…) et de rechercher les meilleurs corps de métier du marché puisqu’une société se propose de le faire à votre place. Une démarche pour autant « facile » et sans tracas ?

Pas nécessairement. En effet, il s’agira pour les intéressés de bien choisir l’entreprise avec laquelle ils souhaitent collaborer. En allant faire un petit tour sur la Toile, vous vous rendrez vite compte que les exemples de chantiers qui tournent mal sont monnaie courante. Soyez donc prudents et précis dans vos recherches ! Il existe une série de critères pouvant vous aider à faire le bon choix, comme privilégier une entreprise active dans la région où vous souhaitez faire construire, choisir cette dernière en fonction des méthodes de construction pratiquées (maisons basse énergie, passives, avec ossature en bois…) mais aussi des certificats et labels dont elle dispose.

En cas de doute sur la santé économique d’une société, vous pouvez demander un bilan en la matière à votre banque. Si l’entreprise respecte la Loi Breyne (cette dernière offre une large protection du bâtisseur comme du particulier lors de la construction d’une maison), c’est par ailleurs un excellent point. Enfin, pour vous faire une idée du degré de finition des maisons livrées, n’hésitez pas à aller jeter un œil à l’une ou l’autre maison témoin ainsi qu’à plusieurs chantiers en cours, pour pouvoir échanger quelques mots avec certains maîtres d’ouvrage ou clients finaux.

Pour faire court : privilégiez le bouche à oreille positif, prenez votre temps et, comme à l’habituel lorsqu’il s’agit de travaux, comparez des devis les plus similaires possibles ! En cas de flou, n’hésitez pas à solliciter l’éclairage d’un architecte indépendant ou d’une personne experte en la matière.

Acheter un bien clé sur porte : une bonne idée ?

L’importance du terrain et des finitions

Que vous décidiez de chercher vous-même un terrain à bâtir ou que la société de construction vous vende une de ses parcelles, sachez qu’une analyse du sol (on parle alors de sondage) est vivement recommandée. Celle-ci vous permettra d’en connaître la composition mais surtout de vérifier que le terrain est suffisamment résistant pour accueillir une bâtisse.

En termes de prix, un terrain à aplanir coûtera évidemment plus cher qu’un terrain initialement plat. Au niveau de la conception du bâti, deux étages superposés classique représentent l’alternative la plus économique. Les formes plus complexes étant évidemment plus coûteuses.

Enfin, en ce qui concerne les finitions, vous aurez le choix entre l’éventail des gammes allant du classique au plus personnalisé (finition en essence de bois, pierre spéciale pour la façade, baies vitrées…). D’après nos recherches, une maison clé sur porte de 160 m², trois chambres et un niveau E de E50, vous devez tabler sur une facture de 150.000 à 170.000 euros hors TVA, hors terrain à bâtir et hors frais d’architecte.

Plus d’infos sur la Loi Breyne, ici : http://economie.fgov.be/fr/consommateurs/construction/loi_breyne/#.Wa_HQdFBrIU

Lexique