Acheter un bien immobilier à un prix raisonnable

Écrit par Renaud Chaudoir le 26 février 2014

Une habitation petit budget, est-ce encore possible?

Acheter un bien immobilier à bon prix, ou du moins à un prix abordable, est une des questions les plus récurrentes du marché immobilier des dernières années. Pourrons-nous encore prétendre acheter une maison ou un appartement en 2014 et les années suivantes ?

Heureusement, les prix de l’immobilier ne sont pas les seuls à avoir évolué dans le secteur. De nouvelles formules de construction et d’habitation se sont développées et pourraient donner un nouveau souffle au monde du logement.

Se loger à un prix abordable en 2014 : les alternatives

Acheter un bien immobilier à prix raisonnable en 2014 est possible de diverses manières. En premier lieu se pose le choix de la location ou de l’achat.

 

Compte tenu de l’évolution du prix des loyers et la taxe prévue sur les revenus locatifs, il semble que la location soit l’option la moins intéressante. Au terme d’une même période, vous auriez remboursé la moitié ou même les trois quarts de la valeur d’un bien immobilier, et on peut donc se demander si les avantages de la location surpassent les désavantages de l’achat.

 

Heureusement il existe des moyens alternatifs de se loger.

L’habitat groupé et la colocation

Aussi bien un locataire qu’un propriétaire peut choisir de vivre avec d’autres personnes. Si vous louez, on parlera de colocation, et si vous achetez, on parlera plus volontiers d’habitat groupé. L’habitat groupé consiste en plusieurs unités de logement individuelles ou familiales et au moins un espace communautaire.

 

Un avantage majeur de ces deux concepts est le partage des coûts, du moins ceux des parties communes : achat ou location, frais énergétiques, entretien, etc.

 

Au Danemark, en Allemagne et aux Pays-Bas, divers projets réussis sont en cours depuis de longues années. Et en Belgique, pensez à l’historique Béguinage !

 

Selon une enquête de 2013,  32% des Belges cohabiteraient…

L’habitat Kangourou : en famille élargie

Le gouvernement flamand décrit l’habitat kangourou comme la création d’un logement plus petit au sein d’une habitation existante de sorte qu’une ou deux personnes âgées ou dépendantes puissent y loger. Ou encore que le fils ou la fille de la famille s’y installe avec son partenaire.

 

Cela permet au jeune couple d’économiser pour son propre logement, tout en bénéficiant de son autonomie.

 

Ce type de logement se développe de plus en plus. Le vieillissement de la population implique la création d’espaces adaptés aux personnes âgées tels les sénioreries et les services-flats. Ces services peuvent néanmoins être très onéreux et, en adaptant votre logement, vous pouvez éviter ces frais.

Diminuer les volumes

Enfin, il existe une dernière option : vivre dans un espace restreint : les grandes maisons imposent des frais d’entretien conséquents. En outre, les innovations techniques permettent de faire plus avec moins d’espace.

 

Ces dernières années se développent des initiatives visant à créer de nouvelles formules de logement (par exemple un bus transformé en maison mobile) et à se surpasser pour trouver des solutions originales et innovantes pour optimiser l’espace.

 

“L’habitat abordable” est également un des thèmes de Batibouw 2014. Durant le salon, vous pourrez découvrir de nouveaux concepts et méthodes pour se loger de manière abordable.

 

Lexique