Logo IPI BIV

Agents immobiliers : de plus en plus "pros"

Écrit par Charlotte Mikolajczak le 8 janvier 2015

La nouvelle loi des agents immobiliers

La nouvelle loi des agents immobiliers, entrée en vigueur le 1er septembre 2013, donne déjà des résultats probants.

L’IPI s’en réjouit.

C’EST LE MINISTRE DES CLASSES moyennes, Willy Borsus (MR), qui le dit : “le bilan de la nouvelle loi des agents immobiliers est plutôt positif”.

Logo IPI BIVLe compliment a réjoui l’Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) qui voit ses ouailles auréolées de davantage de lauriers professionnels. “Cette nouvelle législation a permis de faire un pas en avant important dans la professionnalisation du métier d’agent immobilier, confirme Yves Van Ermen, président de l’IPI, cité dans la newsletter de l’Institut, et dans le même temps de renforcer la protection du consommateur. Elle garantit davantage de transparence dans les dossiers disciplinaires et maximalise l’efficacité de l’appareil disciplinaire de l’Institut.”

 

Quelques-unes des nouvelles dispositions de ladite loi incitent en effet les agents à plus de professionnalisme, à tout le moins permettent d’arrêter ceux qui ne le seraient pas assez… Grâce, entre autres, à la possibilité de suspendre temporairement un agent immobilier durant l’instruction des dossiers disciplinaires, lorsque la situation l’exige (par exemple en cas de fortes suspicions de malversations financières); ou encore grâce à celle donnée à la personne qui introduit une plainte à l’encontre d’un agent immobilier de se voir communiquer la décision finale du dossier, voire le texte intégral de la décision, moyennant motivation – ce qui était jusqu’alors interdit par la législation en vigueur.

 

La nouvelle loi fait par ailleurs une distinction claire et nette entre les métiers de courtier Yves Van Ermen - IPI(chargé de la location et la vente de biens) et de syndic (chargé de la gestion de copropriétés). Tout agent immobilier doit désormais spécifier à l’Institut le type d’activités qu’il exerce, précise l’IPI. Une distinction qui permet de prendre – si besoin – des mesures propres à chaque métier, mais également de mieux cibler la formation permanente imposée aux uns et aux autres. “Des mises à jour des connaissances spécifiques à leur domaine d’activités qui bénéficient directement au consommateur”, ajoute Yves Van Ermen.

 

L’IPI n’avance pas de chiffres précis pour corroborer cette amélioration. L’un d’eux y participe toutefois : la radiation, en 5 ans, de 761 agents immobiliers aux pratiques douteuses. Les fraudes le plus souvent constatées sont les détournements de fonds, la non-restitution d’acomptes et le défaut d’assurance en responsabilité civile; sans oublier les faux agents immobiliers débusqués par des détectives privés engagés par l’IPI.


C.M. (avec Belga)


 

Lexique