Choisir une assurance habitation

Choix d’une assurance habitation

Écrit par Renaud Chaudoir le 24 juillet 2019

A quoi faire attention ?

L’assurance la plus importante pour les propriétaires d’un appartement ou d’une maison est sans conteste l’assurance habitation. La couverture d’une telle assurance est généralement assez large, puisqu’en fonction de la police choisie, un grand nombre de risques différents peuvent être couverts. Voyons ensemble les éléments auxquels prêter attention lors du choix de son assurance habitation !

Choisir une assurance habitationPlus qu’une simple assurance incendie

De nombreuses personnes emploient le terme « assurance incendie » pour désigner les assurances habitation, mais l’emploi de ce terme s’avère en réalité être une faute de langage. En effet, une assurance habitation ne couvre pas exclusivement les dégâts causés par les incendies. D’autres types de dommages causés à l’habitation et à son contenu sont couverts par une telle assurance.

Une assurance habitation comprend en général trois volets : une couverture de base, des couvertures supplémentaires et des couvertures optionnelles.

  • La couverture de base : il s’agit de la couverture obligatoire commune à toutes les assurances habitations. Elle concerne les dégâts causés par les incendies, explosions et implosions, mais aussi les dégâts provoqués par les dégagements de fumée et de suie, les dégâts des eaux, les dégâts dus aux catastrophes naturelles, aux animaux, aux actes de terrorisme, etc.
  • Les couvertures supplémentaires : ces couvertures concernent les coûts supplémentaires liés aux accidents tels que les coûts d’expertise, de dégagement des gravats, de stockage temporaire des meubles et autres biens, etc.
  • Les couvertures optionnelles : le choix ou non de ces couvertures est laissé au propriétaire. Il peut s’agit d’une assurance contre le vol, d’une couverture des frais de téléphone ou des frais administratifs en cas d’accident.

Une assurance obligatoire ou non ?

Contrairement à la croyance populaire, souscrire une assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires d’un bien. Pourtant, près de 95 % des propriétaires belges souscrivent une assurance de ce type. Pourquoi ? Car de nombreux établissements de crédit n’octroient de prêt hypothécaire qu’aux personnes qui s’engagent à souscrire une assurance habitation.

Depuis 2010, il est également obligatoire de s’assurer contre les dommages corporels causés à autrui en cas d’explosion ou d’incendie au sein de son habitation. Or, cette couverture n’est reprise que dans deux types d’assurances : l’assurance familiale ou, vous l’aurez deviné, l’assurance habitation.

Soulignons enfin que depuis 2019, la souscription d’une assurance habitation est aussi obligatoire en Flandre si vous louez ou mettez en location un bien immobilier. Fait intéressant : en tant que bailleur, il est possible de choisir l’option « abandon de recours ». En cas de dégâts à votre bien, votre assureur ne se tournera donc pas vers l’assureur de votre locataire, mais indemnisera lui‑même les dégâts. Vous avez donc la garantie que les dommages causés à votre bien immobilier seront systématiquement indemnisés. Sachez toutefois que cette mesure ne dispense pas votre locataire de souscrire de son côté sa propre assurance habitation.

Choisir une assurance habitation

Comme expliqué précédemment, la couverture d’une assurance habitation peut-être extrêmement large et variée, ce qui explique la diversité de l’offre. Lors du choix de votre assurance habitation, analysez toujours vos besoins spécifiques et les risques auxquels est exposé votre logement.

Bien entendu, plus la couverture de l’assurance sera complète, plus son coût sera élevé, mais la qualité de la couverture est loin d’être l’unique facteur décisif concernant le prix. La valeur de votre maison ou appartement influence aussi grandement le montant à payer chaque année pour votre assurance habitation. En outre, plus les risques auxquels est exposé votre bien sont grands (présence de bois dans l’habitation, maison avec garage, etc.), plus la prime sera salée. Afin de déterminer ces risques, votre assureur vous soumettra un questionnaire à compléter. Il est important de bien le compléter, de sorte qu’en cas de sinistre, votre habitation puisse être rénovée dans son état original.

Dernier point, mais non des moindres : si votre habitation est totalement ravagée par un sinistre et que vous souhaitez la reconstruire, les coûts de la reconstruction seront généralement plus élevés que les coûts de la construction neuve à l’époque. C’est pourquoi il est crucial, en tant que propriétaire, de souscrire une assurance habitation prévoyant une couverture avec valeur à neuf.

Lexique