Baromètre des notaires : le prix de l’immobilier n’augmente plus

Baromètre des notaires

Écrit par Renaud Chaudoir le 2 mai 2017

Le prix de l’immobilier n’augmente plus

Le Baromètre des Notaires révèle que le prix moyen d’une maison en Belgique s’élevait à 258.936 € au premier trimestre de 2017, soit 2,6 % de moins que le prix de l’immobilier à la fin de l’année dernière. Par rapport à fin 2016, le prix des terrains et des appartements est resté stable. La hausse du prix de l’immobilier a donc pris fin en Belgique. Pourtant, le nombre de transactions reste élevé : au premier trimestre de cette année, nous constatons une augmentation de 4,5 % de biens immobiliers vendus par rapport à fin 2016. 

Baromètre des notaires : le prix de l’immobilier n’augmente plus

Prix de l’immobilier récent

Le Baromètre des Notaires est basé sur les compromis de vente provisoires signés par les notaires. Il s’agit donc des chiffres les plus récents sur le marché de l’immobilier belge. Le prix des habitations du baromètre des notaires est donc toujours plus précis que le prix de l’immobilier souvent cité de la Direction générale statistique de l’Économie du Service fédéral.

Prix de l’immobilier stable ou en baisse

L’évolution du prix des habitations est étonnante. La baisse des prix pour les maisons est perceptible dans toutes les provinces flamandes, sauf au Limbourg. Par rapport à début 2016, les maisons sont toutefois encore 1,97 % plus chères.

À Bruxelles, le prix de l’immobilier enregistre une baisse depuis deux trimestres. Pour une maison traditionnelle, il faut désormais compter en moyenne 415.715 €, soit 6 % de moins que début 2016.

On remarque une stabilisation pour toutes les autres catégories (appartements, terrains…) au cours des derniers mois.

Une tendance durable ?

Le renversement de tendance constitue une « donnée unique » selon Bart Van Opstal, porte-parole de la Fédération royale du Notariat belge, la fédération professionnelle responsable du Baromètre des Notaires. « Pour la première fois, on ne constate plus d’augmentation des prix dans toutes les catégories. Pour savoir s’il s’agit là d’une tendance durable, nous devrons attendre. Nous n’en sommes pas sûrs, il est encore trop tôt pour le dire. », a-t-il déclaré.

D’après lui, l’offre du marché de l’immobilier est actuellement très vaste : « Cette situation s’explique notamment par le vieillissement de la population. De nombreux propriétaires plus âgés vendent leur habitation pour le moment. En outre, n’oublions pas que nous sortons d’une période d’augmentation du prix de l’immobilier. »

Lexique