Le bonus logement se maintient en 2014

Écrit par Renaud Chaudoir le 1 janvier 2014

Le secteur de la construction ravi de la décision du gouvernement fédéral

Le secteur de l’immobilier pousse un soupir de soulagement. Le gouvernement fédéral a en effet décidé de ne pas toucher au bonus logement l’année prochaine. Étant donné l’incertitude économique, plusieurs organismes de la construction et de l’immobilier avaient insisté sur la nécessité de préserver le bonus logement. Nous avions précédemment évoqué l’insécurité autour du bonus logement, mais celle-ci n’aura pas lieu en 2014.

 

Le bonus logement dans l’œil du cyclone

Ces derniers temps, on s’est beaucoup affairé sur le bonus logement. Le gouvernement flamand, par exemple, projetait de réformer l’avantage fiscal du bonus logement en 2014 (cette compétence devenant régionale). Les adaptations visaient principalement ‘un logement abordable pour chacun’. La réforme la plus importante ? Une réduction d’impôt de 45% pour tout le monde.

 

Les responsables du secteur de l’immobilier et de la construction avaient fait part de leur scepticisme face aux plans du gouvernement flamand. Ils craignaient que la réforme ait un impact négatif et entraine encore plus d’incertitude.

 

La population belge avait également montré son inquiétude. Selon un rapport de Maisons Blavier sur les tendances du marché du logement en Belgique, il apparaissait que 65% des Belges souhaitaient le maintien du bonus logement.

Et à l’avenir ?

À partir du 1er janvier 2015, la règle des 45% sera d’application. Jusqu’à cette date, les mesures actuelles prévalent encore, et les acheteurs immobiliers peuvent en faire usage.

 

Les régions auront la compétence de modifier l’avantage fiscal du crédit hypothécaire dès 2014, mais ces changements n’entreront en application qu’en 2015.

Comment fonctionne l’avantage fiscal du crédit hypothécaire ?

Le bonus logement garantit un avantage fiscal aux personnes avec un crédit hypothécaire. Tous les heureux propriétaires d’une maison souhaitent évidemment en bénéficier. L’avantage fiscal s’élève à 2.260 euros. Durant les 10 premières années de l’emprunt, ce montant est augmenté de 750 euros. Vous avez au moins 3 enfants ? Vous pouvez compter sur 80 euros supplémentaires.

 

Lexique