Certificat de performance énergétique

Écrit par Renaud Chaudoir le 6 novembre 2012

Le certificat de performance énergétique: encore (trop) peu connu

Obligatoire pour les ventes et les locations depuis plus d’un an, le certificat de performance énergétique peine à rentrer dans les mœurs. Si la majorité des belges connaissent son existence, beaucoup mettent en cause son efficacité et son intérêt. 

Qu’est-ce que le certificat de performance énergétique?

Véritable carte d'identité énergétique, le certificat de performance énergétique indique la consommation théorique d'énergie du bâtiment.  Sorte d’audit énergétique du bâtiment, le certificat PEB doit contenir les informations suivantes:

  • La consommation énergétique du logement sur une échelle allant du A (très économe) au G (très énergivore),
  • l’indice d’émission de CO2,
  • les performances de l'enveloppe du bâtiment,
  • la présence ou non d'un système de ventilation, la présence éventuelle de sources d'énergies renouvelables,
  • des recommandations pour améliorer le niveau de performance énergétique de l’habitation.

Le certificat de performance énergétique est obligatoire à Bruxelles et en Wallonie depuis 2011 pour l’achat ou la location d’un bien immobilier.

Le certificat de performance énergétique: peu populaire

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le certificat de performance énergétique est peu populaire auprès des propriétaires.  En plus du prix élevé du certificat qui s’apparente à une taxe supplémentaire, les propriétaires pointent du doigt les délais de remise du certificat ou la compétence des certificateurs. 

 

De plus, force est de constater que le certificat de performance énergétique est rarement avantageux pour les propriétaires, et pour cause : 70 % du parc immobilier wallon et bruxellois est ancien et possède une isolation précaire.

Les chiffres du certificat de performance énergétique

Depuis son entrée en vigueur, 60.000 certificats ont déjà été émis à Bruxelles et 130.000 en Wallonie.  On note une différence significative entre le nombre de certificats PEB attrbués pour la location et la vente.  Pourquoi ?  Tout simplement parce que, lors de l’ achat d’un bien,  le certificat PEB est exigé au moment de la signature de l’acte devant le notaire.  Dans le cas d’une location, si le candidat locataire ne le demande pas, beaucoup de propréitaires oublient ce ‘détail’.  Pour pallier à ce manquement, les deux régions annoncent davantage de contrôles à l’avenir.

 

Lexique