systeme de chauffage

Se chauffer avec une pompe à chaleur, au mazout ou au gaz naturel ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 25 septembre 2018

Si vous construisez ou rénovez complètement une habitation, le choix du système de chauffage constituera probablement l’une des décisions les plus importantes auxquelles vous serez confronté. À l’heure actuelle, de plus en plus de propriétaires misent sur les énergies renouvelables en investissant dans l’installation d’une pompe à chaleur, mais l’on constate aussi que les énergies traditionnelles comme le gaz naturel et le mazout restent des options populaires. Quel est donc le meilleur choix de système de chauffage en 2018 ? La question mérite d’être posée ! Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

systeme de chauffage

Chauffage au mazout

Opter pour le mazout comme énergie de chauffage, c’est opter pour un combustible fossile dérivé du pétrole brut. Comparé à l’investissement initial que demande l’installation d’une pompe à chaleur, le placement d’une chaudière au mazout est une option relativement bon marché. En outre, vous et vous seul décidez quand l’heure est venue de remplir votre citerne et du fournisseur à qui vous passerez commande. Cela vous permet de tenir les prix à l’œil et de vous ravitailler en mazout quand et chez qui vous le souhaitez !

Pour vous chauffer au mazout, vous aurez toutefois besoin de suffisamment de place, car il vous faudra stocker le combustible dans une citerne aérienne ou enterrée. Fabriquée en en métal ou dans des matériaux synthétiques, la citerne est parfois placée dans une fosse en béton préfabriqué. Après installation, il vous faudra faire appel à un technicien agréé qui validera la conformité de la citerne. Un contrôle périodique devra ensuite être réalisé tous les 1, 3, 5 ou 10 ans selon le type de citerne et la région dans laquelle vous habitez.

Malheureusement, le mazout n’est pas une énergie des plus respectueuses de l’environnement (des gaz polluants se forment lors de sa combustion), bien qu’il existe désormais du mazout « vert » contenant moins de soufre et ayant un moindre impact sur l’environnement.

Chauffage au gaz naturel

Les systèmes de chauffage au gaz naturel sont eux aussi fort répandus en Belgique. Le gaz naturel est un mélange d’hydrocarbures légers (principalement du méthane) et de plus faibles quantités d’azote, d’oxygène et de dioxyde de carbone. Le principal avantage de cette énergie par rapport au mazout, c’est que le gaz naturel ne doit pas être stocké au sein de l’habitation. Ce combustible est en outre un rien plus vert que le mazout. Cependant, le gaz naturel est et restera toujours un combustible fossile dont la combustion libère des gaz polluants dans l’atmosphère. Autre point négatif : le gaz est fortement inflammable et vous fera dépendre des fournisseurs et de leur grille tarifaire. Enfin, il vous sera indispensable de faire contrôler et entretenir régulièrement votre chaudière au gaz.

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage plus respectueux de l’environnement que les installations traditionnelles au mazout ou au gaz. Les premières pompes sont apparues à la fin des années 1970, mais il a fallu attendre jusqu’à nos jours pour la voir s’imposer peu à peu comme installation de chauffage écologique au sein de nos foyers. Une pompe à chaleur est bien plus chère que les autres systèmes de chauffage au gaz et au mazout, mais une fois installée, elle vous fera bénéficier de l’énergie calorifique gratuite présente dans l’environnement. Bien sûr, une pompe a elle-même besoin d’électricité pour fonctionner, mais vous pourrez la produire vous-même en combinant la pompe à des panneaux solaires photovoltaïques.

Fonctionnement

Une pompe à chaleur se compose d’un circuit rempli d’un fluide frigorigène, qui puise la chaleur présente dans l’environnement (l’air, l’eau ou le sol extérieurs) et la restitue ensuite à l’installation de chauffage de l’habitation. Lorsqu’il circule dans la pompe, ce fluide frigorigène est également compressé pour augmenter en température et restituer davantage de chaleur.

Afin d’atteindre cette température idéale, le fluide frigorigène passe par quatre « organes » au total :

  • L’évaporateur : le fluide frigorigène puise la chaleur du sol, de l’eau ou de l’air extérieur et se transforme en vapeur.
  • Le compresseur compresse le fluide frigorigène gazeux et chaud, de sorte à en augmenter la pression et donc la température.
  • Dans le condenseur, les vapeurs chaudes du fluide frigorigène circulent jusqu’à entrer en contact avec l’air froid de l’habitation ou l’eau froide du système de chauffage et à leur transmettre sa chaleur.
  • Le détendeur : dès que le fluide frigorigène est à nouveau froid et liquide, il circule à travers le détendeur pour diminuer de pression. Il est donc à nouveau prêt pour un nouveau cycle frigorifique.

Les différents types de pompes à chaleur

Une pompe à chaleur n’est pas l’autre. Les différents types de pompes disponibles sur le marché sont donc classés selon la source de chaleur qu’ils exploitent et l’émetteur de chaleur permettant de restituer l’énergie calorifique à votre logement.

Selon la source de chaleur

  • Une pompe à chaleur géothermique puise la chaleur naturelle du sol. Pour installer ce type de pompe, vous devrez donc disposer d’un jardin où enterrer des capteurs de chaleur horizontaux ou verticaux dans le sol. En outre, il est déconseillé de placer une terrasse ou cabane de jardin au-dessus de ces capteurs.
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques sont moins utilisées pour le chauffage de l’habitat individuel, et davantage dans le secteur industriel. Elles puisent l’énergie calorifique dans l’eau présente dans la nature (lacs, rivières, nappes phréatiques).
  • Les pompes à chaleur aérothermiques captent la chaleur présente dans l’air extérieur.

Selon l’émetteur de chaleur

  • Une pompe à chaleur air/air restitue directement la chaleur de son fluide frigorigène à l’air de l’habitation par l’intermédiaire de ventilo-convecteurs placés à différents endroits de la maison.
  • Les pompes air/eau et sol/eau transmettent leur chaleur non pas directement à l’air intérieur, mais à l’eau du système de chauffage. Une fois chauffée, cette eau circule dans des radiateurs basse température ou, lorsque l’habitation est chauffée par le sol, dans un plancher chauffant.
  • Dans une pompe à chaleur sol/sol, aucune eau ne circule, seulement du fluide frigorigène. Celui-ci restitue sa chaleur à l’habitation en circulant à travers le sol via un plancher chauffant.

Les solutions de chauffage hybride, ça existe !

Choisir, c’est renoncer… Du moins, c’est ce que semblent penser de plus en plus de candidats à la construction ou à la rénovation. Plutôt que d’installer un système de chauffage au mazout ou au gaz au détriment des énergies renouvelables, un nombre croissant d’entre eux optent donc pour une solution de chauffage hybride. C’est ce qui s’appelle couper la poire en deux ! Les installations hybrides combinent en effet une pompe à chaleur avec une chaudière à mazout ou au gaz, capable de chauffer l’habitation lorsque la pompe atteint ses limites.

Bientôt la fin des chaudières au gaz et au mazout ?

À partir de 2021, le gouvernement flamand souhaite interdire la vente et l’utilisation de chaudières au gaz et au mazout pour les projets de construction et de rénovation de grande envergure. Une telle idée n’a pas encore germé du côté de Bruxelles et de la Wallonie, mais cela ne saurait tarder. Comment les autorités flamandes comptent-elles s’y prendre pour mettre en œuvre une telle interdiction ? Nul ne le sait, mais des mesures concrètes sont bel et bien en cours de préparation. Résultat ? Il est aujourd’hui déconseillé de miser intégralement sur le mazout et le gaz naturel. Mieux vaut privilégier des solutions hybrides, qui permettront une transition plus douce par la suite, ou sauter le pas vers le renouvelable grâce à une pompe à chaleur.

Primes pour les pompes à chaleur

Vous êtes sur le point de construire ou rénover une habitation et avez opté pour l’installation d’une pompe à chaleur ? Bon choix ! Vérifiez vite si vous avez droit à une prime de la Région wallonne ou de Bruxelles-Capitale.

Lexique