Cohabitation avec des personnes inconnues

Cohabitation avec des personnes inconnues

Écrit par Renaud Chaudoir le 22 juillet 2019

Tout ce qu’il faut savoir avant de sauter le pas !

Les bonnes raisons de cohabiter avec des personnes inconnues sont nombreuses. Ce mode de vie vous permettra entre autres de réaliser de belles économies, puisque vous ne vivrez pas seul dans une maison ou un appartement trop grand pour vos besoins, mais les avantages sont loin de s’arrêter là. Certaines personnes trouveront aussi la cohabitation extrêmement conviviale, sans compter que le nombre de mètres carrés à votre disposition sera décuplé pour un loyer mensuel réduit. Pourtant, mieux vaut vous poser un certain nombre de questions avant de sauter le pas et d’emménager avec des personnes que vous ne connaissez ni d’Ève ni d’Adam. Lesquelles ? Faisons le point ensemble.

Cohabitation avec des personnes inconnues

Moins cher…

Si votre situation financière n’est pas au beau fixe, il peut s’avérer intéressant de cohabiter avec des amis ou, si l’envie vous en dit, avec des personnes inconnues. Il s’agit en effet d’une solution idéale pour de nombreux jeunes qui sont habitués à la vie en kot et n’ont pas nécessairement envie de retourner vivre chez leurs parents une fois leurs études terminées ; sans compter que louer un appartement ou une maison leur est souvent impossible d’un point de vue financier.

La cohabitation n’est toutefois pas réservée aux jeunes. Chacun peut décider à un moment ou l’autre de sa vie de cohabiter avec des personnes inconnues. Cette solution peut se révéler idéale pour retomber sur ses pattes après une séparation, tandis que les personnes âgées y verront la parfaite occasion de trouver un peu de compagnie. Enfin, pour d’autres, la cohabitation est tout simplement un mode de vie auquel ils ne renonceraient pour rien au monde.

… mais pas sans inconvénients

Bien entendu, les avantages financiers ne sont pas le seul facteur à prendre en considération au moment de faire votre choix. Si vous envisagez de cohabiter avec des inconnus, encore faut-il que le courant passe avec vos futurs colocataires. Il est en outre crucial de passer quelques accords clairs. Qui payera la garantie locative ? Et quelles seront les conditions pour quitter le logement avant la fin du bail locatif ?

Il peut aussi être utile de coucher quelques règles sur le papier en ce qui concerne les achats quotidiens. Créer un compte commun n’est pas une mauvaise idée, même si des discussions peuvent en découler.

Cohabitation entre inconnus : quelles sont les possibilités ?

Sachez qu’il existe différentes formes de cohabitation qui se différencient les unes des autres par le degré de vie en commun qu’elles proposent. Certaines formes de cohabitation consistent ainsi à tout partager dans le logement ou presque, excepté la chambre à coucher. D’autres proposent en revanche d’occuper une habitation totalement privée, mais qui s’intègre dans un projet de vie communautaire à plus large échelle.

  • Colocation : il s’agit de la forme de cohabitation le plus répandue et la plus avantageuse financièrement. Les habitants disposent de leur propre chambre à coucher et partagent les autres espaces de la maison. Cette forme de cohabitation est souvent temporaire.
  • Logement partagé : cette forme de cohabitation ressemble à la première, mais les habitants s’engagent à plus longue durée et disposent souvent de davantage d’espaces privés.
  • Habitat groupé : ce terme fait référence aux communautés de personnes habitant des logements séparés, dotés chacun de chambres privées, d’un salon, d’une cuisine et d’une salle de bains. Ces espaces sont toutefois complétés par des espaces communs tels que des lieux de détente, des jardins, des ateliers, etc.
  • Co-housing : le co-housing est une tendance comparable à l’habitat groupé, mais implique généralement la présence d’une cuisine et d’une salle à manger communes où les habitants peuvent, s’ils le souhaitent, manger ensemble.
  • Communautés de vie : ces communautés proposent, outre des espaces de vie communs, des activités communes. Les personnes optant pour ce type de cohabitation se sentent souvent liées les unes aux autres par une vision ou des croyances similaires.

Contrat de vie commune pour cohabitants

Si vous cohabitez avec des personnes que vous ne connaissiez pas initialement et avec lesquelles vous n’aviez aucun lien spécifique, vous pouvez régler certains aspects de votre cohabitation dans un contrat de vie commune. Ces aspects seront ainsi inscrits noir sur blanc et vous bénéficierez d’une protection juridique plus importante.

Bon à savoir : les personnes domiciliées à une adresse commune, même si elles ne cohabitent pas légalement, forment aux yeux de la loi un ménage de fait, ce qui n’est pas sans conséquence sur les plans juridique et fiscal.

Lexique