Combien d’impôts à payer pour votre résidence secondaire?

Écrit par Renaud Chaudoir le 28 septembre 2012

De plus en plus de familles possèdent un pied-à-terre à l’étranger

Vous avez toujours rêvé d’une résidence secondaire, votre petit endroit à vous où pouvoir vous rendre à tout moment, en Belgique ou à l’étranger? Votre cas n’est pas unique, loin de là. Plus de 200.000 familles belges s’avèrent être en possession d’une résidence secondaire. Parmi ces familles, 60.000 ont choisi une résidence secondaire à l’étranger.

 

De plus en plus de familles possèdent un pied-à-terre à l’étranger. Ces dernières années, les résidences secondaires à l’étranger ont connu une croissance exponentielle. Cette augmentation est bien évidemment liée aux accords établis entre la Belgique et certains pays tels que la France, comme en témoignent les déclarations d’impôts concernant les secondes résidences.

 

Il fut un temps où de nombreux compatriotes belges omettaient de déclarer leur résidence secondaire dans leur déclaration d’impôts. La raison en est évidente: une résidence secondaire coûte de l’argent. Que votre maison de vacances se situe en Belgique ou à l’étranger, peu importe pour le fisc: vous devez dans tous les cas payer vos impôts. Bien évidemment, selon que votre maison se trouve dans votre pays propre ou à l’étranger, cela aura une influence sur la quantité d’impôts que vous devrez payer. 

Une résidence secondaire en Belgique

Pour une résidence secondaire dans votre propre pays, vous êtes tenu de payer l’impôt foncier. Vous payez également les impôts sur le revenu d’une résidence secondaire. La quantité d’impôts à payer dépend du revenu cadastral de votre résidence secondaire. Le revenu réel est calculé sur la base du revenu cadastral indexé, multiplié par un facteur de 1,4. Que vous louiez votre maison ou non n’a aucune influence sur cet impôt.

Une résidence secondaire à l’étranger

Si vous possédez une résidence secondaire  à l’étranger, vous êtes en principe tenu de payer vos impôts. Mais, dans votre cas, vous n’êtes redevable de vos impôts qu’envers le pays dans lequel votre résidence secondaire est située.

 

Pour le fisc belge, vous devez payer des revenus réels équivalents à 60% du loyer perçu, ou du loyer auquel vous pourriez prétendre si vous louiez la maison. Mais vous pouvez déduire des revenus les impôts du pays étranger. Pour beaucoup de pays, y compris les destinations de vacances bien connues, il existe une convention de double imposition, ce qui vous exempte du paiement du revenu réel.

 

Toutefois, votre résidence secondaire comptera dans le calcul des taux d’imposition sous lesquels vous allez tomber, ce qui donne tout de même à votre résidence secondaire un impact négatif sur vos impôts belges. Votre résidence à l’étranger peut ainsi vous coûter quelques centaines d’euros en impôts belges par an, ce qui n’est pas négligeable.

Lexique