Déterminez quel est votre apport

Comment faire une offre pour une maison ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 8 septembre 2016

Mode d'emploi

Ah, l’art de la négociation ! Tout le monde n’est pas doué à le manier. Pourtant, une bonne négociation est essentielle si vous souhaitez acquérir le bien immobilier convoité. Comment faire une offre ? C’est ce que nous allons examiner.

Déterminez quel est votre apport

1. Déterminez quel est votre apport

À combien s’élève votre épargne ? Est-ce suffisant pour investir dans une partie de votre habitation ? Avez-vous besoin d’un crédit hypothécaire et, si oui, quel montant pouvez-vous rembourser sur une base mensuelle ? Déterminez également ce que vous êtes prêt à offrir avant toute négociation. Ainsi, vous serez moins tenté de proposer un montant plus élevé que celui de votre concurrent pour ‘remporter la mise’ alors que vous ne pouvez pas vous le permettre.

2. La première offre pour une maison ne doit pas être trop haute

Gardez toujours une marge de progression. Votre offre doit être inférieure au prix que vous pouvez effectivement payer afin de préserver un espace de négociation. À partir de cette offre commence le jeu de la négociation. C’est alors au vendeur de faire une contre-offre.

3. Prenez votre temps

Le vendeur (ou l’agent immobilier) a-t-il fait une contre-offre ? Ne répondez pas trop rapidement, même si cette offre correspond à votre budget et que vous êtes impatient d’acheter ce bien. Pourquoi faut-il attendre quelques jours ? Pour deux raisons principales :

  • Une réponse immédiate affaiblit votre position dans la négociation. Le vendeur sait alors que vous êtes réellement intéressé et pourrait utiliser cette information pour renforcer sa position.
  • Pour modérer son enthousiasme et récapituler tous les avantages et inconvénients. Avez-vous estimé les éventuels coups supplémentaires (rénovations) ?

4. Soyez clair au moment de faire une offre définitive

Êtes-vous prêt à faire une offre définitive ? Mettez-la par écrit. Vous évitez ainsi les malentendus. N’oubliez pas que vous ne pouvez plus faire marche arrière à partir de ce moment !

Lexique