Comment pallier les nuisances sonores ? Misez sur l’isolation acoustique !

Comment pallier les nuisances sonores ? Misez sur l’isolation acoustique !

Écrit par Renaud Chaudoir le 5 février 2018

Le silence, nécessaire pour la santé !

Saviez-vous qu’un environnement bruyant pouvait, à la longue, avoir un réel impact sur votre santé ? Manque de sommeil, absence de calme nécessaire à votre détente, déconcentration, dérangements intempestifs : autant de maux qui peuvent affecter votre corps et votre esprit, qui ont besoin de calme et de repos après une longue journée de travail pour se régénérer. Heureusement, de nombreux moyens existent pour pallier les nuisances sonores. Découvrez comment offrir une bonne isolation acoustique à votre habitation !

Comment pallier les nuisances sonores ? Misez sur l’isolation acoustique !

Définir l’origine des nuisances

Pour fournir à votre habitation une isolation acoustique sur mesure et adaptée à vos problèmes, il faut tout d’abord déterminer la source des nuisances et le type de bruit qui vous dérange. Entendez-vous plutôt des bruits de camions lourds, les talons de votre voisine du haut ou encore la porte d’entrée qui claque ? Il s’agit alors de bruits dits d’impact ou de contact. Les klaxons, les avions, la télévision du voisin ou encore les enfants qui jouent sont la source de tous vos tracas ? Le bruit aérien est alors votre ennemi numéro 1.

Le bruit d’impact se propage dans toute la construction : mur, plafond, sol. Si vous désirez créer une enveloppe isolante, il vous faudra isoler votre habitation du sol au plafond. Demandant des travaux assez conséquents — surtout si vous isolez un vieil appartement, une isolation phonique totale n’est pas toujours envisageable. Dans ce cas, déterminez les pièces les plus importantes à isoler et/ou les plus victimes des nuisances et isolez prioritairement ces dernières. Les bruits aériens peuvent être réduits en insonorisant les murs mitoyens d’où proviennent les bruits et/ou le plafond.

Comment isoler votre habitation ?

Pour isoler votre habitation, deux techniques sont envisageables : l’utilisation d’une ossature métallique ou le collage. Avec l’ossature métallique, vous pourrez installer des contre-cloisons sur vos murs et un plafond suspendu : un cadre sera posé contre votre mur ou votre plafond, rempli d’isolant puis recouvert de plaques de plâtre. La laine de verre est alors l’isolant le plus utilisé. Le sol, quant à lui, pourra être isolé à l’aide de polyéthylène ou encore en posant un sol flottant. La méthode par collage consiste en une superposition de deux éléments : un isolant et une plaque de plâtre, directement fixés sur votre mur. Pour isoler votre maison en cours de construction, privilégiez les murs creux remplis de panneaux rigides isolants.

Quelques astuces !

Si l’isolation des murs, des plafonds et des sols est primordiale pour éviter les nuisances acoustiques, d’autres mesures peuvent aussi améliorer votre isolation. Ne minimisez pas, par exemple, l’importance d’avoir une bonne porte (une porte blindée amortit extrêmement bien le bruit) et de bons châssis composés de double-vitrage. Vous avez un toit plat ? Pourquoi ne pas le transformer en toiture verte ? Ses propriétés isolantes — tant thermiques qu’acoustiques — sont en effet excellentes !

Enfin, avant d’entamer vos travaux, n’oubliez pas de bien vous préparer : définissez votre budget, contactez différents professionnels, comparez les devis, et surtout renseignez-vous sur les prêts rénovation ainsi que les primes à la rénovation !

Lexique