Commune de Schaerbeek

Écrit par Renaud Chaudoir le 22 novembre 2012

Une commune qui vit et qui construit

Que ce soit sur le plan culturel ou architectural, Schaerbeek est une commune riche. Pour tenter au mieux de faire oublier aux bruxellois leurs a priori négatifs sur son état, la commune saisi toutes les opportunités de rénover et de construire des logements. La commune de Schaerbeek est une commune qui vit et qui s’investit.

Schaerbeek, une commune qui vit

Schaerbeek, commune bruxelloise située au nord de la Capitale, est composée de nombreux quartiers souvent très populaires et cosmopolites. Riche de ses sites uniques tels que le parc Josaphat, son hôtel communal, ses Halles, la Maison des Arts, ainsi que des maisons art nouveau et art déco, la commune de Schaerbeek se doit d’être mieux connue. Cependant, à Schaerbeek, comme dans nombre de communes bruxelloises, les différents quartiers présentent de multiples contrastes.

Schaerbeek, une commune qui construit

A Schaerbeek, de nombreux immeubles sont à l’abandon et dans un état déplorable. Sales et insalubres, ces bâtiment délaissés déplaisent et n’incitent généralement pas les gens à venir s’y installer.

 

La commune a donc décidé, depuis quelques années, d’intervenir. Afin de revitaliser les quartiers les plus délaissés et d’améliorer la qualité de vie des citoyens qui les habitent, la commune de Schaerbeek se focalise sur la rénovation ou reconstruction d’immeubles isolés.

 

De par ses diverses interventions, elle essaye non seulement de rendre l’endroit plus attrayant et plus agréable à vivre, mais également de donner l’exemple afin de promouvoir une architecture de qualité tout en respectant et valorisant le patrimoine existant. En rénovant ces immeubles, la commune espère stimuler les propriétaires des immeubles voisins à valoriser leur bien.

Les prix de l’immobilier restent sous contrôle

La Région de Bruxelles-Capitale est la plus chère de Belgique. Les prix de l’immobilier y atteignent des sommets, qui plus est dans des communes telles qu’Ixelles et Woluwe-Saint-Lambert, où les prix frôlent le demi million d’euros. Les habitations sont également très onéreuses à Schaerbeek, surtout si l’on compare avec le reste de la Belgique, mais Schaerbeek s’en sort plutôt bien au regard des communes avoisinantes. Au cours du deuxième trimestre de cette année, une maison y coûtait environ 300.000 euros. Cela représente une légère augmentation par rapport au trimestre précédent, mais si l’on compare à la deuxième moitié de 2011 on constate une diminution moyenne de 25.000 euros.

 

Lexique