Marche-en-Famenne commune où il fait bon vivre - Crédit: JP Grandmont

Les communes les plus sûres

Écrit par Renaud Chaudoir le 16 août 2012

Les communes où il fait bon vivre

Selon une enquête menée auprès des habitants de Bruxelles, Flandre et Wallonie, la ville la plus agréable serait Marche-en-Famenne, suivie par Courtrai et Malines.  Pour obtenir ces résultats, les habitants de Bruxelles, ainsi que de 10 communes de Flandre et 10 de Wallonie, ont été interrogés quant à la qualité de vie au sein de leur ville.

L’insécurité et la criminalité menacent la qualité de vie

Dans l’enquête concernant la qualité de vie dans les villes, plus de 2.700 habitants ont été interrogés, principalement par rapport au logement dans leur ville, et ensuite la sécurité et la criminalité. Après venaient le tour de la mobilité et le transport. En quatrième place arrivait l’emploi, et enfin les soins de santé.Marche-en-Famenne commune où il fait bon vivre - Crédit: JP Grandmont

 

Pour la plupart des habitants des 12 villes passées à la loupe au cours de l’enquête, l’insécurité et la criminalité constituent la plus grave menace pour la qualité de vie dans les villes. Cela semble même être l’aspect le plus négatif pour 38% des Bruxellois, des Malinois et des Courtraisiens, ainsi que pour 36% des habitants de Charleroi. Cette dernière ville forme avec Vilvoorde, Verviers et Liège un quatuor pour lequel on rapporte un sentiment de sécurité modéré à faible. À l’inverse, Bruges, Hasselt, Louvain et Marche-en-Famenne sont considérées comme des villes relativement sûres.

Les villes les moins sûres de Bruxelles et Wallonie

Selon une autre enquête menée par le journal Le Soir sur la sécurité des communes de Bruxelles et de Wallonie, Bruxelles-Ville, Saint-Gilles et Liège se révèlent être les villes les moins sûres de Belgique. Pour parvenir à ce résultat, Le Soir a comparé le taux d’infraction entre les différentes communes de Bruxelles et de Wallonie, avec un total de 283 communes prises en compte. Ainsi, Bruxelles-Ville compte 37 faits enregistrés pour 100 habitants, et se place ainsi en tête devant Saint-Gilles (29 faits) et Liège (24 faits). Ces taux se révèlent deux à quatre fois supérieurs à la moyenne de sécurité nationale qui est de dix faits enregistrés pour 100 habitants.

 

Cependant, au regard de l’évolution du taux de criminalité et d’infractions enregistrées entre 2005 et 2011, la première place revient à Aubel, avec une évolution de 84%. Arrivent ensuite Ixelles (39%) et Nivelles (22%). Inversement, 111 villes sur les 283 communes prises en compte dans le classement voient une baisse de ces taux de criminalité. Parmi celles-ci, on remarque Dinant, Schaerbeek et Molenbeek

Les commerces et les prestations de service ont un impact positif sur la qualité de vie 

Pour les habitants de cinq villes, les magasins et les prestations de service présentent une influence positive. Les bureaux de poste, les banques, les supermarchés, les pharmacies, les distributeurs d’argents, les restaurants et autres, facilitent la vie de bien des citadins.

La mobilité et le trafic altèrent la qualité de vie

En général, la mobilité et le trafic sont pointés comme les facteurs qui altère la qualité de vie dans les villes.  Interrogés quant à  l’évolution de leur représentation de leur ville au cours des cinq dernières années, la plus part des habitants ont répondu  que cela n’avait pas beaucoup changé. Ici et là, la ville semble tout de même avoir perdu quelques plumes : 63% des habitants de Verviers, 61% à Charleroi et 53% à Bruxelles, estiment que la qualité de vie s’y est détériorée sur les cinq dernières années.

 

Lexique