Les villes où construire coûte le plus cher

Les villes où construire coûte le plus cher

Écrit par Renaud Chaudoir le 1 janvier 2016

Bruxelles est la treizième ville la plus chère au monde

Selon l’International Construction Cost Index, publié par la société de conseil et de conception Arcadis, New York est la ville la plus chère au monde en matière de construction. Bruxelles occupe la treizième place du classement.

Les villes où construire coûte le plus cher

Les villes les plus chères

Après New York, Londres et Hong kong complètent le podium des villes les plus chères au monde en ce qui concerne les activités de construction. D’autres villes européennes se trouvent également en haut de classement : Genève (4), Copenhague (6), Stockholm (7), Francfort (8), Paris (9), Vienne (11), Bruxelles (13) et Milan (14). Notons que le top dix compte aussi bien des villes de la zone euro que des villes situées hors zone euro.

 

La liste est complétée par des métropoles du Moyen-Orient et d’Extrême-Orient, telles que Hong kong (3), Macao (5), Singapour (10), Doha (12) et Melbourne (15). Hormis la première place, les villes nord-américaines sont en grande partie absentes de la liste. Celles-ci sont, en effet, connues pour disposer de surfaces beaucoup plus étendues et donc associées à des prix fonciers moins élevés.

Les villes européennes restent attrayantes

Arcadis prévoit que les prix de la construction dans les villes européennes vont continuer à augmenter dans les années à venir. La demande de projets de construction reste importante, et grâce au plan Juncker de la Commission européenne, l’UE peut compter sur 315 milliards d’euros d’investissements qui seront consacrés entre autres à de grands projets d’infrastructures. Selon Arcadis, le secteur européen de la construction va grandir de 2,3 pour cent dans les trois ans à venir.

 

Bien que les constructions soient chères dans les capitales européennes, Arcadis attire tout de même l’attention sur les opportunités des villes situées en zone euro. Étant donné que l’euro est relativement faible par rapport au dollar et à la livre, Bruxelles, Paris et ce genre de villes restent attirantes pour les investisseurs internationaux.

Bruxelles à la treizième place

Deux causes expliquent le fait que la capitale belge soit si chère – elle occupe la treizième place mondiale et est quatrième au sein de la zone euro :

  • Le secteur immobilier belge a beaucoup mieux résisté à la crise économique que celui des pays voisins, et notamment des Pays-Bas. En Belgique, les prix ont à peine diminué après 2007.
  • Bruxelles demeure une métropole politique, financière et économique. Elle est, de facto, la capitale de la zone euro et de l’Union européenne. Les autres villes européennes dotées de fonctions institutionnelles spécifiques, comme Francfort, sont aussi relativement plus chères que d’autres villes de la même taille.

Lexique