construire abri de jardin

Vous comptez enfin construire cet abri de jardin ? Un plan pratique étape par étape !

Écrit par Renaud Chaudoir le 18 juin 2018

Les beaux jours reviennent et si vous possédez un jardin, de délicieux moments s’y préparent. Avec les beaux jours, vous aurez par exemple enfin l’occasion de construire cet abri de jardin pour y ranger toutes vos affaires. Les meilleures conditions pour la construction sont un temps sec et pas de vent. Mais comment s’y prendre pour construire un abri de jardin ? Parcourons ensemble chaque étape de ce processus.

construire abri de jardin

Construire un abri de jardin : avez-vous besoin d’une autorisation ?

Depuis décembre 2010, plus besoin de permis en Belgique pour la plupart des petites constructions, abris de jardin inclus. Les modalités précises varient toutefois selon que l’on habite en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie. En règle générale, la superficie de la construction ne peut excéder 40 m² en Flandre, 15 m² en Wallonie et 9 m² à Bruxelles. Si vous ne devez pas demander de permis, vous n’avez pas non plus l’obligation de déclaration. Toutefois, il est toujours bon d’informer votre administration communale de la construction d’un abri de jardin afin d’éviter tout malentendu.

Quel type d’abri choisir ?

Tant que vous respectez les conditions susmentionnées, vous êtes relativement libre du choix de la finition de votre abri de jardin. Pas besoin d’un architecte et vous pouvez effectuer le placement vous-même, ou le faire placer si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur. Mais, avant tout, il faut choisir le type d’abri de jardin qui vous plaira. Examinons en détail les décisions à prendre :

  • Systèmes de panneaux ou cabane : avec le système de panneaux, des planches sont assemblées sur une structure de poutres pour former les murs de votre abri de jardin. Le gros avantage de ce système réside dans le fait que les poutres résistent à l’humidité. Avec la cabane, les planches sont imbriquées les unes dans les autres. Le bois se contracte et se dilate, mais si vous choisissez le type de bois adapté, cela ne posera aucun problème.
  • Le matériau : bien que la plupart des chalets de jardin soient faits de bois, vous pouvez aussi opter pour le plastique ou l’aluminium. Le bois est certes le matériau le plus authentique et d’un point de vue écologique, le plus intéressant — à condition de ne pas choisir un bois tropical. En outre, l’exemption du permis d’environnement ne vaut pas pour les abris de jardin en plastique ou en métal. Si vous optez pour le bois, n’oubliez pas que selon le type de bois choisi, un traitement contre l’humidité sera probablement nécessaire. Les types de bois les plus populaires pour les chalets de jardin sont le sapin et le pin. Ils sont relativement bon marché, et s’ils ont subi le traitement adéquat, ils résisteront durant de longues années.
  • Version en kit pour construire votre abri de jardin de vos mains : dans la version en kit des chalets de jardin, tout y est, mais faites attention à bien respecter les plans. Bien sûr, l’avantage est que vous pouvez concevoir et assembler votre abri de jardin vous-même, de A à Z.
  • Romantique, moderne, brut ou classique… Les chalets de jardin se déclinent dans tous les styles. Cabane suédoise ou tonnelle romantique ? Laissez libre cours à votre imagination.
  • La fonction de votre abri de jardin : espace de rangement, annexe de piscine, sauna ou salle de répétition ? Il faudra l’équiper en fonction de vos besoins.

Construire un abri de jardin : d’abord de bonnes fondations

Avant d’attraper votre marteau et votre scie, vous devrez préparer le support de votre abri de jardin. Les murs de votre chalet doivent être solidement ancrés dans le sol, c’est pourquoi le support doit être stable et sec. Afin de prévenir tout dégât des eaux, votre abri doit également être à niveau. Pour ce faire, il faut enlever une couche de terre du sol et combler avec une couche de sable. La plupart du temps, la fondation est une dalle de béton brut coulée sur le sable, mais vous pouvez également recouvrir le béton de carrelage. Si vous posez une dalle en béton lissé, vous aurez directement un sol pour votre abri de jardin. Vous pouvez éventuellement prévoir une cave sous votre abri : dans ce cas, il faudra creuser plus profond et prévoir une construction en pierres robuste.

Construire les murs de votre abri de jardin

Si vous optez pour le chalet en kit, deux options s’offrent à vous pour la construction des murs. Le système préfabriqué est évidemment le plus simple : il suffit de visser les parois ensemble et de les ancrer dans la fondation. Vous pouvez aussi assembler les murs grâce à un système à clics. L’opération est un peu plus compliquée, mais pas insurmontable. Les bricoleurs les plus adroits peuvent aussi concevoir et assembler eux-mêmes leur abri de jardin. Il faut pour cela trouver un bon plan — sur internet ou ailleurs — et couper ensuite le matériau sur mesure. Petite astuce : n’oubliez pas de faire la différence entre mesures intérieure et extérieure et prenez le temps de mener votre projet à bien.

Posez un toit !

Plus qu’un simple élément constructif pratique, un toit est aussi crucial pour donner du style à votre abri de jardin. Sur la plupart des chalets modernes, le toit est plat, tandis qu’un toit en pente conviendra mieux aux jardins classiques. Si possible, faites en sorte que le toit dépasse des murs afin de les protéger de la pluie et d’avoir une protection si vous voulez vous asseoir au jardin. Indépendamment de la forme de la toiture, il faudra aussi tenir compte de son matériau de construction. Le roofing (ou bitume) convient surtout aux toitures plates ou en légère pente. Vous pouvez facilement poser du roofing vous-même en le collant ou en faisant fondre le matériau. Autres avantages du roofing : il demande peu d’entretien et a une longue durée de vie. Autres options : les tôles ondulées ou le caoutchouc EPDM. Une toiture en pente préférera généralement des tuiles. Il en existe différentes sortes, mais les plus utilisées sont les « shingles » ; des tuiles plates faites à base de roofing.

Astuce : quel que soit le revêtement de toiture choisi, prévoyez toujours une gouttière. Vous éviterez ainsi la formation de flaques sur le toit. Crucial si vous voulez en profiter longtemps !

Finition et entretien

La plupart des bois demandent à être traités pour être protégés de la pourriture, des moisissures et des insectes. Il faut régulièrement les décaper ou les peindre afin d’éviter les problèmes d’humidité. Il existe des types de bois qui ne demandent pas d’entretien, mais ils sont généralement plus chers. Mieux vaut également prévoir un grand entretien de la toiture de votre chalet de jardin une fois par an (idéalement après l’automne, afin de retirer les feuilles de la gouttière et de vérifier s’il n’y a pas de dégâts à la toiture). Vous souhaitez utiliser votre abri de jardin même quand il fait froid ? Prévoyez alors une couche d’isolation.

Lexique