Combien coûte une éco construction?

Écrit par Renaud Chaudoir le 21 février 2014

L’éco construction n’est-elle assez éco…nomique?

Construire écologique est tendance. Plus respectueuse de l’environnement, favorisant les économies d’énergie, l’éco construction s’impose aussi par les normes énergétiques toujours plus exigeantes en matière de nouvelle construction. Mais qui dit construction écologique dit installation de pompe à chaleur et isolation nec plus ultra. Tout cela a naturellement un coût qui effraie plus d’un candidat à la construction. Mais est-ce vraiment plus cher ?

 

Éco construction : une mise de départ importante…

Qui veut construire écologique devra investir plus que pour un habitat classique. Le triple vitrage coûte plus cher que le double vitrage par exemple. Une isolation optimale, l’installation de panneaux solaires et l’achat d’une pompe à chaleur font grimper la note. Le coût supplémentaire d’une telle construction n’est pas fixe : tout dépend de vos exigences. Une maison totalement passive est plus chère que celle qui ne l’est que partiellement. Il est judicieux de faire appel à un entrepreneur et un architecte expérimentés : ils pourront vous donner une estimation plus précise des coûts à engager.

 

Un repère : une habitation de niveau E 60 coûte en moyenne 171.000€, une maison niveau E 35 environ 191.000€ et le niveau E 20 s’élèvera autour de 200.000€

…mais gros retour sur investissement !

Une éco construction est plus onéreuse qu’une maison classique. Ce surcoût est néanmoins rapidement amorti et constitue un investissement d’avenir. Les montants des factures de chauffage, d’électricité et d’eau d’une construction écologique sont nettement moins élevés. Une maison basse énergie anticipe aussi les normes de plus en plus sévères des autorités en matière d’économie d’énergie. Aujourd’hui elles ne sont pas encore la norme, mais cela ne saurait tarder. Construire de manière classique aujourd’hui, c’est prendre le risque d’une dévaluation importante de la valeur de son bien dans 10 ans. Prendre les devants n’est pas un mauvais calcul.

 

Lexique