pret hypothecaire 2018

Crédit hypothécaire: quels changements en 2018 ?

Écrit par Logic-Immo le 10 janvier 2018

Parce que chaque année possède son lot de changements, voici les nouveautés en matière de crédit hypothécaire qui vous attendent pour 2018. Passage en revue des quelques mesures les plus importantes liées au domaine de l’immobilier...

Abattement de 20.000 euros lors d’un premier achat en Région wallonne

pret hypothecaire 2018

Comme nous l’apprend le site d’expertise Notaire.be, dès 2018, « un abattement de 20.000 euros est prévu pour l’acquisition d’une première habitation servant de résidence principale (moyennant certaines conditions) ce qui signifie que vous ne payez plus de droits d’enregistrement sur les premiers 20.000 € de votre achat (ce qui correspond à une économie fiscale de 2.500 €)  ». Une excellente nouvelle car, encore en 2017, rien n’était prévu en ce qui concerne les droits d’enregistrement en région wallonne lors de l’achat d’un premier bien immobilier.

Une mesure qui impactera positivement le porte-monnaie des futurs acquéreurs puisque les frais de notaire seront, dans ce cadre, revus à la baisse, ce qui aura pour conséquence de booster l’accès à la propriété. Si vous avez signé un compromis en 2017, sachez que la date d’acte authentique devant notaire sera d’application pour la nouvelle réforme. Si vous avez signé votre compromis en 2017 mais que l’acte d’achat sera signé en 2018, alors vous pourrez bénéficier de la nouvelle réforme.  Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous tourner vers votre courtier ou notaire. 

Le viager à 6%

Par ailleurs, « à partir de 2018, un taux réduit de 6% est applicable aux ventes en viager de la résidence principale du vendeur (selon certaines conditions) », nous apprend également le site Notaire.be.

Taux des droits d’enregistrement à 12,5% pour une 3e maison

Les investisseurs et propriétaires vont avoir de quoi se réjouir : à partir de cette année, le taux de droits d’enregistrement pour l’achat d’un troisième bien immobilier passera à 12,5%, contre 15% précédemment. En cas d’habitation modeste ou de vente en viager, le taux appliqué, en Wallonie, sera de 6%. Le but de cette mesure : inciter les particuliers à investir davantage dans le secteur de l’immobilier. 

Encore possible d’emprunter les frais de notaire

Bonne nouvelle : en 2018, il sera encore possible d’emprunter les frais de notaire auprès des banques. Toutefois, les emprunteurs devront respecter de nombreuses conditions. En respect de la directive européenne, le financement de ces frais devra impérativement se faire via un crédit hypothécaire, et donc en aucun cas via un prêt personnel. Très peu de banques proposent actuellement le financement des frais de notaire lors d’un achat immobilier mais l’année 2018 pourrait bien voir venir d’autres acteurs sur le marché pour satisfaire cette demande très populaire... 

Stabilisation des taux d’intérêt

D’après Christophe Contrucci, co-gérant de CEC Finance, une société de courtage en crédits et assurances implantée à Mons, les taux d’intérêt devraient continuer à se stabiliser au fil de l’année 2018. « Même si les banques demandent de plus en plus de garanties aux futurs acheteurs, je pense que les taux vont encore se stabiliser dans les mois à venir », développe celui qui compare à chaque début d’année les taux d’intérêt en cours. Rappelons que l’accord d’un prêt hypothécaire dépend de plusieurs critères, notamment la stabilité professionnelle ainsi que la quotité, « c'est-à-dire le rapport entre le montant emprunté et la valeur de l'habitation selon l'évaluation effectuée par l'institution financière ».

L’application de la directive européenne se poursuit

Si vous avez déjà demandé une simulation de crédit hypothécaire pour acheter un bien immobilier, alors vous avez peut-être déjà entendu parler du TAEG, le taux annuel effectif global.

Appliqué depuis avril 2017, le TAEG est un indicateur qui permet à l’emprunteur d’avoir une idée claire de ce que va lui coûter l’emprunt dans sa totalité, et donc d’être mieux à même de comparer les différentes offres des banques.
Le TAEG englobe le taux de base ainsi que tous les frais liés à l’opération immobilière.  Il comprend de ce fait : le taux débiteur proposé pour le type de crédit souhaité ; les frais uniques liés au crédit (frais de dossier, d’expertise et/ou de garantie) et les frais liés aux produits souscrits afin d’obtenir un taux avantageux (assurance solde restant dû, assurance incendie…). À noter que le TAEG ne tient pas compte des honoraires du notaire. 

Lexique