Appartement Bruxelles

Des appartements plus confortables et de grande taille, mais mal isolés

Écrit par Masquelier Frédérique le 1 juin 2016

Une majorité d’appartements

Près de neuf logements mis en location sur dix (89 %) à Bruxelles sont des appartements. Pour le reste, le parc locatif de la capitale compte 8 % de maisons unifamiliales et 3 % de chambres. 35 % des biens comptent une chambre, et autant en comptent deux. Reste que la proportion de biens de 3 ou 4 chambres est en hausse : entre 2010 et 2015, elle passe de 8 à 13 % pour les appartements, de 59 à 68 % pour les maisons. Dans l’échantillon sondé, 10 % des biens sont meublés.

Le prix des loyers stagne

En 2015, le loyer moyen s’élève, à Bruxelles, à 709 euros mensuels. Un montant qui cache de grandes disparités : la moitié des locataires s’acquitte d’un loyer inférieur à 650 euros, tandis qu’un sur quatre débourse plus de 800 euros. Par rapport à 2013, année de sortie de l’enquête précédente, le loyer moyen n’augmente pas ou presque : 708 euros, soit une évolution qui relève de la seule indexation prévue par la législation. "Si l’on considère uniquement les baux conclus cette dernière année, on constate même une légère diminution des loyers", pointe le rapport. Ceci dit, en observant la courbe des loyers moyens sur les dix dernières années, la tendance reste à la hausse : +20,4 % par rapport à 2004 (589 euros).

L’état du parc locatif ne cesse de progresser

Interrogés sur leur degré de satisfaction, 63 % des locataires jugent leur logement en "bon état" ou en "très bon état". Une appréciation positive générale qui s’impose depuis quelques années : en 2010, ils étaient 52 % à saluer le confort de leur foyer. Dans le détail, la superficie moyenne d’un bien mis en location à Bruxelles est estimée à 80 m² - un quart du parc mesure moins de 60 m². Il est intéressant de noter que plus de 60 % des logements sont dotés d’une cave ou d’un grenier ou des deux. La même proportion possède un accès à l’extérieur (jardin, cour, balcon ou terrasse), tandis qu’ils sont 15 % à compter un garage. Des statistiques constantes depuis 2010.

Appartement Bruxelles

PEB : le bilan s’améliore

Pas loin de trois-quarts (71 %) des logements à louer dans la capitale sont pourvus de double vitrage à toutes les fenêtres. "Ils n’étaient que 55 % en 2008, 58 % en 2010 et 66 % en 2013", précise le rapport. Le chauffage central est presque devenu une généralité : 94 % des biens en disposent. C’était déjà le cas en 2013, contre 75 % en 2008 et 79 % en 2010. Le thermostat, par contre, est moins courant : il équipe près de la moitié du parc locatif. Mais le plus grand manquement vient de l’isolation thermique et sonore : elle reçoit la note la plus faible en termes de satisfaction des locataires sondés, et ils sont 21 % à estimer nécessaire une remise en état de leur logement sur ce point. Quid de l’indicateur de performance énergétique ? Seuls 1,4 % des locataires interrogés en connaissent la valeur pour leur foyer.

Deux réalités distinctes

Le parc locatif bruxellois varie en fonction de la structuration spatiale de la capitale. Ainsi, la deuxième couronne est caractérisée par des logements plus grands (49 % d’entre eux sont de taille supérieure à 85 m²) et globalement plus confortables que ceux peuplant le Pentagone et la première couronne. Côté tarifs, toutefois, les différences s’amenuisent : les loyers pratiqués dans les communes de la deuxième couronne sont rattrapés par ceux d’Ixelles et Etterbeek, communes de première couronne.

Lexique