Des vacances moins coûteuses, grâce à l’échange de maisons

Écrit par Renaud Chaudoir le 2 octobre 2013

L’échange de maisons, une bonne alternative à l’hôtel

La réservation d’une auberge, d’une chambre d’hôtel ou d’un gite fait partie des passages obligés avant de partir en vacances. Mais les prix élevés de l’hébergement à l’étranger peuvent parfois constituer un frein au départ en vacances. Une solution existe pourtant : l’échange de maisons, qui commence tout doucement à se développer en Belgique. Ce concept ne vous inspire pas confiance de prime abord ? Découvrez tous les avantages qu’offre le “troc de maisons” !

Toujours plus d’adeptes en Belgique

Le troc de maisons consiste à échanger son habitation avec une famille, un couple ou une personne, après un accord obtenu sur les termes de logement. Ce concept attire actuellement plus de 43.000 personnes à travers le monde, pour un total de plus de 80.000 échanges de maisons par an. En Belgique, les deux principaux sites web d’échange d’habitations comptent respectivement 350 membres pour la version néerlandaise Huizenruil.com et 280 pour son pendant francophone Trocmaison.com. Ces chiffres restent faibles si on les compare à nos voisins néerlandais (1.700 membres) et français (7.500 membres). Ceci dit, le nombre de membres croit sans cesse depuis trois ans, et rares sont les nouveaux adhérents à se désinscrire du service.

Avantages de l’échange de maisons

Le principal avantage du troc de maisons, c’est bien évidemment son coût, beaucoup plus abordable qu’un hôtel ou qu’une maison de vacances. Ces économies réalisées vous permettent de partir plus souvent en vacances et de profiter davantage des attractions locales.

 

De plus, vous vous sentez véritablement chez vous. Vous pouvez cuisiner comme à la maison, avez accès à toutes les facilités sur place et profitez d’un lit bien confortable ! Nombreux sont les propriétaires qui laissent une petite surprise pour leurs hôtes, notamment des spécialités locales. Vivre dans une maison à l’étranger donne également de l’inspiration pour l’aménagement intérieur de sa propre habitation. Par respect pour les propriétaires de la maison échangée, il faut évidemment ranger et nettoyer l’habitation avant votre départ.

Craintes liées au troc de maisons

L’invasion de la vie privée et la peur des dégâts occasionnés constituent les deux appréhensions majeures d’un échange de maisons. Ces craintes sont légitimes, même si les mauvaises surprises se produisent très rarement. Il faut savoir que l’échange de maisons ne se fait pas en un claquement de doigts. Elle suit un processus d’échange de mails ou de sessions Skype, afin d’avoir un meilleur aperçu de la maison et un contact avec les futurs occupants de votre maison. Vous conservez toujours la liberté de refuser l’échange de maisons si vos interlocuteurs ne semblent pas dignes de confiance.

 

Une étude menée par l’Université italienne de Bergame a par ailleurs révélé que, parmi les utilisateurs du site officiel ‘Home Exchange’ interrogés, 93% se déclarent satisfaits de leur expérience, et que 81% ont échangé leur logement plus d’une fois.

 

Lexique