L’effet Trump sur le marché immobilier européen

Effet Trump visible sur le marché immobilier européen

Écrit par Renaud Chaudoir le 3 janvier 2017

La confiance dans l’immobilier se maintient après l’élection américaine

L’élection de Donald Trump en tant que 45e président des États-Unis entraîne des répercussions importantes. Selon Ruud van Maanen, spécialiste immobilier chez ABN Amro, elle influence aussi le marché immobilier européen.  

L’effet Trump sur le marché immobilier européen

L’immobilier comme investissement sûr

La victoire de Trump a été source d’incertitude macroéconomique. Or, selon M. van Maanen, cette situation pourrait profiter au secteur immobilier européen. Non seulement parce que les taux d’intérêt resteront plus longtemps à un faible niveau, mais aussi parce que l’immobilier continue à être considéré comme un investissement relativement sûr.

Un effet inattendu

Les marchés n’avaient pas prévu la victoire de Trump. Ils s’attendaient donc à ce que la Federal Reserve, la banque centrale des États-Unis, relève les taux en décembre. En anticipation de ce changement, les taux d’intérêt sur les obligations d’État d’Europe occidentale ont fortement augmenté et les cours des actions immobilières européennes ont considérablement baissé depuis la fin de l’été.

Dès que le résultat de l’élection a été annoncé, les taux d’intérêt des Bunds allemands ont plongé de de 5 points, comme un repli stratégique. Par ailleurs, la confiance dans l’immobilier se maintient : les cours des actions européennes ont perdu trois pour cent, mais le marché immobilier est resté assez stable. Même dans le pire des scénarios, M. van Maanen n’attend pas d’impact négatif sur l’immobilier européen. Selon lui, les fondations du marché immobilier sont bonnes. Il évoque ainsi la pénurie sur le marché immobilier allemand et la grande demande de bureaux parisiens.

Nouveau scénario Trump en Europe ?

Après le Brexit et l’élection de Trump, M. van Maanen n’exclut pas de nouvelles surprises qui pourraient perturber les marchés européens. Il fait allusion aux élections futures aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, où des partis de droite populiste sont prêts à prendre le pouvoir. M. van Maanen reconnaît ce danger, mais indique qu’à l’heure actuelle, il est difficile d’anticiper correctement en tant qu’investisseur.

Lexique