Enghien

Enghien

Une localisation payante

Au point de rencontre des provinces du Hainaut, du Brabant flamand et du Brabant wallon, la commune semi-rurale d’Enghien soutient ses prix grâce à son avantageuse localisation proche de la Capitale.

A proximité immédiate de Bruxelles, du Brabant wallon et de la frontière linguistique, Enghien est considérée comme un lieu stratégique pour tous les candidats prêts à sacrifier un peu de confort en mobilité pour s’offrir un bien immobilier plus abordable, en précisant que les prix y sont tout de même supérieurs à ceux d’autres communes voisines comme Soignies ou Lessines.Enghien

Du neuf et du récent

Environ 300 nouveaux appartements sont attendus dans le centre d’Enghien, dont une part occupera le chancre industriel des fonderies Sturbois, en face de la gare. Ce marché du neuf, dont le prix au m2 tourne autour de 2175 euros, est concurrencé par celui des biens relativement récents qui supportent la comparaison au niveau des performances énergétiques, et ce, pour un coût moindre.
Pour trouver des maisons neuves, il faut s’éloigner, direction Bassily sur la commune de Silly qui est globalement cotée comme Enghien. Là, on peut trouver des maisons neuves 2 et 3 façades tout à fait correctes sur des terrains de 5 à 6 ares, avec 3 chambres et un garage, pour un budget TTC en dessous de 300 000 euros.

Adaptation cruciale

Le marché du neuf a mis une pression certaine sur le segment de la villa. La problématique principale concerne la justesse du prix de mise en vente. Face à une offre conséquente, les acquéreurs souhaitent des biens qui présentent de bonnes performances énergétiques et des prestations techniques. Or, les villas datant des années 1960 à début 1980, sises de surcroît sur de grands terrains, tout comme certaines maisons de maître en 2 ou 4 façades, présentent à cet égard de grosses lacunes. En conséquence, une villa qui valait auparavant quelque 500 000 euros, ne se vend désormais que difficilement à 400 000 euros. Mais ces baisses de prix dépendent bien entendu de l’état du bien.

En revanche, les villas qui présentent les bons paramètres se vendent plus aisément, ce qui est le cas notamment dans la zone du bois du Strihoux, le quartier résidentiel phare d’Enghien. Les prix s’y maintiennent, avec des montants qui peuvent atteindre jusqu’à 800 000 euros pour certains biens particuliers.

Plus cher qu’à Soignies

Sur le marché secondaire, les maisons 2 et 3 façades constituent le plus gros de la demande. Si les maisons 4 façades restent convoitées, les candidats acquéreurs se contentent désormais d’un plus petit terrain, une tendance qui peut tirer les chiffres vers le bas. Au cours de l’année passée, la moitié des maisons, toutes surfaces confondues, ont été vendues entre 167 500 et 295 000 euros, avec un prix médian à 231 000 euros, sans progression par rapport à 2018. Le premier semestre indique cette fois un fléchissement de ce prix médian, qui passe à 210 000 euros.

Bien qu’en recul globalement, ce prix médian reste toujours supérieur à celui de Soignies, commune plus éloignée de la Région bruxelloise. Dans la fourchette de 100 000 à 300 000 euros, on constate que les maisons à Enghien se vendent à des prix supérieurs. Pour un bien équivalent, la différence de prix se chiffre ainsi à un peu plus de 10 %. Quant aux maisons d’une gamme plus élevée, telles que les maisons de maître, cette différence de valeur s’avère encore plus importante.

Repères

Maison : 210 000 euros

Appartement 2 ch. : 175 000 euros

Appartement neuf : 2175 euros/m2

-------------------------