Une seconde résidence à l’étranger

Engouement des Belges pour une seconde résidence à l’étranger

Écrit par Renaud Chaudoir le 23 janvier 2015

L’Espagne est très tendance

Tant les taux d’intérêt des comptes d’épargne que ceux des prêts hypothécaires sont incroyablement bas pour le moment. Cela n’est donc pas surprenant que les Belges investissent en masse dans une résidence secondaire. On remarque que l’Espagne est particulièrement prisée, avec une augmentation de 20% de la vente de biens espagnols par rapport à l’an passé. Dans d’autres pays aussi, on investit énormément dans des secondes résidences. 

Une seconde résidence à l’étranger

Les avantages d’une seconde résidence à l’étranger

De nombreux Belges considèrent surtout leur seconde résidence à l’étranger comme un investissement pour l’avenir. Le fait de pouvoir s’y rendre lors d’un voyage reste un atout, mais cette habitation doit avant tout rapporter de l’argent à terme. Alors que l’argent qui dort sur des comptes d’épargne offre un rendement quasi nul, la valeur de l’immobilier continue à croitre. En outre, les taux d’intérêt étant historiquement bas, c'est le moment ou jamais de souscrire un prêt hypothécaire.

Acheter une seconde résidence en Espagne

L’Espagne est tellement appréciée par l’investisseur immobilier belge que l’achat de biens par des Belges dans ce pays a augmenté de 20% en un an. Le climat chaud joue un rôle important, mais les prix constituent également un facteur prépondérant : pour 75.000 euros, vous pouvez déjà acheter un appartement avec deux chambres en Espagne.

 

Si vous projetez d’investir dans une seconde résidence en Espagne, mieux vaut vous dépêcher, car les prix de l’immobilier connaissent une hausse rapide. Ainsi, ils augmentent en moyenne de 1,5% par an, voire jusqu’à 10% à la côte. Si vous avez déjà investi dans un tel bien, c’est une bonne chose, étant donné que votre appartement ou maison a déjà pris de la valeur par rapport aux années précédentes.

Combien investissons-nous en moyenne dans une résidence à l’étranger ?

Malgré les prix abordables d’une seconde résidence en Espagne, nous investissons un montant considérable dans ce type de bien, de l’ordre de 100.000 à 250.000 euros selon les estimations. Cette fourchette de prix attire un public varié, allant des pensionnés à l’épargne importante aux quadragénaires qui ont déjà remboursé leur habitation en Belgique et qui souhaitent investir dans l’immobilier plutôt que de placer leur argent en banque.

 

Lexique