Etre propriétaire rend heureux !

Écrit par Renaud Chaudoir le 5 décembre 2012

Qualité de vie

Pour 85% des Belges, posséder une maison est essentiel pour être heureux.  La plupart des Belges aiment être chez eux et s’y sentent bien.  45% des personnes interrogées affirment même qu’elles ne voudraient pas déménager pour une maison plus grande ou plus belle, même si elles en avaient les moyens.  En plus de rendre heureux, être propriétaire procure aussi un sentiment de sécurité.  53 % des propriétaires considèrent leur maison comme leur plan de pension personnel.

Plus de moyens financiers = plus de bonheur

L’Observatoire de la vie à la maison a mené une enquête sur l’influence de l’argent sur le bonheur à la maison. Si avoir sa propre maison est source de bonheur et de sécurité, cela peut aussi être source de stress financier et relationnel.  Particulièrement en cas de divorce et de séparation. Solidité financière et bonheur à la maison vont ainsi de pair.  Ce n’est pas une surprise, les propriétaires qui gagnent bien leur vie et peuvent rembourser leur prêt facilement sont plus heureux. 

Les locataires moins heureux que les propriétaires

L’enquête de l’Iliv montre également que les locataires sont moins heureux que les propriétaires.  Près de la moitié d’entre eux estime qu’ils seraient plus heureux dans une maison leur appartenant.  Mais pour la majorité des locataires, franchir le pas et devenir propriétaire apparait de plus en plus comme un rêve inaccessible.  80 % des locataires estiment ne pas avoir  actuellement les moyens financiers pour  acheter une maison.  Et 83 % trouvent très difficile de mettre de l'argent de côté pour acheter leur propre maison tout en continuant à payer un loyer

Devenir propriétaire, une étape difficile pour les jeunes

Si être propriétaire rend heureux, ce n’est pas toujours évident d’acheter sa propre maison, surtout pour les moins de 30 ans.  On estime qu’environ 23% des jeunes propriétaires bénéficient d’une aide financière des parents.  39 % des 20-29 ans remboursent plus de 1.000 euros par mois pour leur crédit hypothécaire, contre 9 % seulement pour les plus de 60 ans. 

 

Lexique