Faire construire sa maison : les étapes à ne pas rater

Faire construire sa maison

Écrit par Stephan Debusschere le 26 février 2017

les étapes à ne pas rater

Du choix du terrain à la réception définitive de votre future maison, plusieurs étapes vous attendent. Des étapes à ne pas rater. Logic Immo a interrogé deux professionnels pour vous guider dans votre projet.

Daphné Chaouat, Groupe Haussmann

S’il est clair que le choix du terrain est déterminant pour des raisons évidentes de prix, de situation, de facilité ou encore de mobilité, celui de l’emplacement de la maison sur ce terrain ne l’est pas moins. Je conseille à ce propos de bien réfléchir en amont à l’approche bioclimatique de votre future construction, c’est-à-dire à la bonne orientation des différents espaces et fonctions selon leur exposition au soleil et à la lumière mais aussi selon la manière dont vous allez vivre dans ces espaces.

Le choix de l’architecte est tout aussi primordial. Si ses capacités professionnelles sont évidemment prérequises, choisissez aussi un architecte avec qui vous avez des affinités, que ce soit au niveau esthétique ou humain. D’autre part, si un architecte s’avère incontournable pour l’obtention d’un permis, la gestion des réglementations, la sélection de l’entrepreneur, la construction du gros œuvre fermé ou encore la gestion des états d’avancement des travaux, il peut être intéressant de s’adresser parallèlement à un architecte d’intérieur pour tout ce qui concerne l’aménagement intérieur de la maison.

S’agissant du choix de l’entrepreneur, faites en sorte de recevoir au minimum 3 offres de prix pour pouvoir comparer et vous décider. Et n’hésitez pas à poser toutes vos questions à l’entrepreneur pressenti, à lui demander de visiter un de ses anciens chantiers et, tant qu’à faire, à rencontrer les propriétaires pour qu’ils vous fassent part de leur expérience. Les réseaux sociaux forment aussi une bonne source complémentaire d’informations.

L’étape de la conception des plans est tout aussi essentielle. Mieux vaut s’y plonger jusque dans les détails dès le départ, car dès que la demande de permis est déposée, il devient difficile de procéder à des changements…

Choisissez de préférence un entrepreneur général qui s’occupe de tout. Cela coûtera sûrement un peu plus cher au départ, mais c’est là le prix de la tranquillité : une mauvaise coordination de chantier est encore plus pénalisante ! Veillez donc à son engagement sur le respect des délais d’exécution des travaux, ainsi qu’à sa responsabilité sur l’ensemble du chantier. Vérifiez bien d’autre part avec votre architecte le cahier des charges des travaux ainsi que le métré, c’est-à-dire le listing détaillé de tous les matériaux requis. Par ailleurs, je vous conseille de vous impliquer vous-même directement au niveau de ce chantier, en montrant régulièrement que vous êtes là et que vous veillez au grain. Et pensez à vous prémunir des risques éventuels en souscrivant les assurances ad hoc.

Ca y est, votre maison est construite ! Il ne vous restera plus alors qu’à procéder à la réception provisoire à la fin du chantier. C’est un moment important, car cela vous permettra de lister en détails les éventuels petits manquements ou défauts de votre nouvelle habitation. Je vous conseille à ce propos de vous faire assister d’un professionnel de la construction pour être certain de bien avoir analysé la situation. Une fois cette réception provisoire signée, il s’écoule un an avant de procéder à la réception définitive. Tous les problèmes que vous aurez relevés devront alors être réglés. Ne signez donc pas tant que ces problèmes existent !

Faire construire sa maison : les étapes à ne pas rater

Guy Duchatel, Team Construct

Vous rêvez de faire construire votre maison ? Seulement voilà, entre le choix du terrain, celui du constructeur, les démarches administratives et le financement, vous ne savez pas par où commencer… Voici nos conseils.

Commençons par le terrain. Avant de vous engager, vérifiez les points importants. Tout d'abord, quelle est la superficie exacte du terrain ? Existe-t-il un plan de mesurage, le terrain est-il borné ? Vérifiez également la situation du terrain, son ensoleillement, ou encore son environnement immédiat. Consultez également les prescriptions urbanistiques ou, si le terrain fait partie d'un lotissement, les conditions imposées dans l'acte de lotissement. Enfin, la voirie est-elle équipée des raccordements aux différents réseaux publics d'eau, de gaz, d'électricité, d'égouts…?

Deuxième grande étape : à qui allez-vous confier la construction ? C’est le plus souvent à un constructeur que la plupart des candidats bâtisseurs s’adressent directement pour la construction de leur première maison, pour des raisons évidentes de maîtrise des coûts et la facilité aussi de n’avoir qu’un seul interlocuteur. Chez nous, afin d’éviter les mauvaises surprises, le contrat d’entreprise n’est signé qu’après l’obtention du permis d’urbanisme, et après le sondage du terrain et l’étude de stabilité qui déterminera le type de fondations, l’adaptation au sol et la structure du bâtiment.

Choisissez de préférence un constructeur qui existe depuis au moins dix ans, ce qui présente déjà une bonne garantie de sérieux et de professionnalisme. Les entreprises peu sérieuses disparaissent en effet rapidement, en général.

Bien évidemment, toutes ces précautions ne doivent pas vous dispenser de faire jouer le bon vieux « bouche à oreille » afin d’en savoir plus sur votre constructeur.

Voyons à présent le permis d’urbanisme. Bien souvent, les constructeurs vous proposent un architecte. Une fois les plans et le cahier des charges établis, l’architecte introduira une demande de permis d’urbanisme auprès des services d’urbanisme de la commune concernée. Le précieux sésame ne sera délivré qu’après plusieurs mois. Si le terrain est situé dans un lotissement, les formalités seront plus rapides, mais comptez tout de même trois mois au minimum. Il arrive parfois que la demande de permis soit refusée. Il faut alors soit demander une dérogation, soit adapter les plans et réintroduire le dossier. Pour éviter des pertes de temps de ce type, il est prudent de soumettre le projet aux services d’urbanisme avant d’introduire la demande de permis.

Autre étape essentielle : le contrat d’entreprise. Celui-ci reprend les éléments cruciaux tels que la désignation du terrain, la description de la maison, le prix total, le délai dans lequel l’habitation devra être livrée, le montant des pénalités dues en cas de retard, ou encore les garanties. Ce contrat d’entreprise respectera la loi Breyne, indispensable à la protection de tout particulier désireux de faire construire sa maison. Et il va de soi qu’un constructeur qui démontre une grande transparence sur les prix est également un gage de tranquillité d’esprit. Ces prix devraient inclure la TVA, les frais de coordination et de sécurité, les honoraires estimés d’un architecte indépendant ainsi que l’établissement d’un bilan énergétique.

Enfin, le chantier. Les constructeurs réputés affectent à chaque client un chef de chantier. Chez nous, un chef de chantier ainsi qu’un chef de projet sont attribués à chaque client. Ils l’assisteront du début à la fin de la construction, jusqu’à la réception de la maison. Nous vous conseillons de visiter régulièrement votre chantier afin de vérifier que le planning est bien respecté. Et n’oubliez pas de faire les demandes de raccordements aux réseaux publics (eau, électricité, gaz…) dès que la construction est sous toit ! 

Lexique