Faut-il continuer à investir dans l'immobilier?

Écrit par Renaud Chaudoir le 29 juin 2012

L’immobilier: toujours une valeur refuge?

Depuis 10 ans, le prix des maisons a presque doublé en Belgique. Même si les spécialistes affirment que le marché de l’immobilier est surévalué dans notre pays, cela ne semble pas freiner les acquéreurs. Dans ce contexte, acheter un bien immobilier reste-t-il une valeur sûre ?  Et qu’en sera-t-il de l’avenir ?

 

Face à la volatilité des marchés financiers et au faible rendement de l’épargne, l’immobilier reste une valeur sûre dans notre pays. Preuve de la bonne santé du marché, l’immobilier a enregistré un chiffre d’affaires global de 28 milliards d’euros en 2011.  
 

Rendement entre 4% et 5%

Un bon investissement immobilier peut offrir un rendement entre 4% et 5% « acte en main ».  Il est donc nettement supérieur à celui qu’on peut attendre – vraisemblablement pour quelques années encore - d’une action cotée en bourse. Et le risque d’effondrement est moindre. Même si les prix s’emballent en cas de bulle immobilière, la décote sera moindre que celle qu’ont connu les marchés boursiers. Quoi qu’il arrive,  le bien immobilier continue d’exister, tandis qu’une société risque toujours de se trouver en faillite. 
 

Surévaluation de l’immobilier belge

La Banque Nationale l’a annoncé la semaine dernière: l’immobilier belge serait surévalué d’environ 15%.  Cette surchauffe du marché pourrait créer un emballement des prix, une « bulle » comme on l’appelle dans le jargon financier.
En Europe, la tempête qui souffle sur l’euro, risque d’entraîner progressivement l’inflation vers des niveaux que l’on n’avait plus connu depuis les années 30.  Seul l’immobilier pourra compenser cette inflation, au moins partiellement, par la hausse des prix des maisons ou à tout le moins par un maintien de ceux-ci.  L’immobilier chez nous est un marché sain, qui évolue parallèlement au rythme de l’inflation et qui reste ainsi accessible aux ménages et aux différents investisseurs.  

L’immobilier reste une valeur refuge

Ainsi, au même titre que l’or,  l’immobilier est une excellente valeur refuge. A la différence de l’or toutefois, il faut le considérer comme un investissement à moyen terme voire à long terme. Dès lors, il convient de choisir soigneusement la situation, l’état, le degré d’isolation thermique et le montant des charges communes du bien que l’on acquiert.

Lexique