Ganshoren : une commune contrastée

Écrit par Renaud Chaudoir le 15 juillet 2014

La commune de Ganshoren présente la particularité de posséder le taux de seniors le plus élevé de la région bruxelloise : un habitant sur trois a plus de 60 ans.  Face à cette réalité, la commune doit faire face à des défis de taille : rajeunir la population en attirant de jeunes ménages, notamment grâce à une politique d’urbanisation grandissante.

Ganshoren sur la carte

Ganshoren est une petite commune (2,5 km²) située au nord-ouest de la Région bruxelloise.  Elle est bordée au nord-est par Jette, au sud par Koekelberg, au sud-ouest par Berchem-Sainte-Agathe et à l’est par Asse. 

Les espaces verts de Ganshoren

Forte de son passé agricole, la commune de Ganshoren abrite encore quelques fermes en activité, aux alentours de l’avenue Charles-Quint et à proximité de l’entrée de l’autoroute de Gand.  Le marais de Ganshoren à la limite du parc Baudouin est une réserve naturelle, riche en espèces ornithologiques.

 

Les espaces verts représentent 10% de la superficie communale. Ganshoren reste une des communes les plus vertes de la Région de Bruxelles-Capitale.  Face à la Basilique de Koekelberg, le parc Elisabeth couvre une superficie de 21 hectares, dont 9 sur le territoire de Ganshoren. Création de Léopold II, ce parc est une longue promenade publique, agrémentée d'une plaine de jeux.

L’immobilier à Ganshoren

La majorité des habitants de la commune réside au sud, autour de la Basilique de Koekelberg, en habitat individuel ou en petit immeuble de rapport.  La commune possède 12% de logements sociaux, contre 8% en moyenne dans les autres communes bruxelloises.   Depuis toujours, la commune mène une politique active de logements accessibles à tous.  Une maison coûte en moyenne 297.140 € contre 159.815€ pour un appartement

 

Lexique