Gaz et électricité plus chers au 1er janvier 2013

Écrit par Renaud Chaudoir le 30 novembre 2012

Les Belges ont économisé 200 millions en 2012

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs Belges : la facture énergétique sera encore plus lourde en 2013.  Les experts prédisent une augmentation du prix de l’électricité de 10 à 15% et du prix  du gaz de 9 à 13%.   Comment en sommes-nous arrivés là ?  Qui va payer la facture ?

Depuis le 1er avril 2012, les fournisseurs de gaz et d’électricité ne peuvent plus augmenter leurs tarifs. En résumé, le gouvernement leur interdit d’indexer leurs prix en fonction de la hausse des prix des produits pétroliers ou de ceux du gaz et de l’électricité. Grâce à ce mécanisme de ‘gel des prix’, les tarifs énergétiques n’ont plus évolué depuis 8 mois en Belgique.  Seulement, cette mesure prend fin le 1er janvier 2013.  Et faute de consensus du gouvernement sur la réforme du mode de calcul des prix du gaz et de l’électricité, les fournisseurs sont à nouveau libres de modifier leurs tarifs. 

Les Belges ont économisé 200 millions en 2012

Selon le gouvernement, le gel des prix de l’énergie aurait permis aux Belges d’économiser 200 millions d’euros.   On peut donc s’attendre logiquement à ce que les fournisseurs d’énergie tentent de récupérer le manque à gagner en augmentant leurs prix.  Ainsi,  Lampiris évoque une possible hausse de 10 % pour le gaz. « Mais impossible de rattraper le manque à gagner », signale la compagnie.

Vers un nouveau gel des prix ?

A l’heure actuelle, Johan Vande Lanotte (sp.a), ministre des Consommateurs, et Melchior Wathelet (cdH), secrétaire d’état de l’Energie, ne sont toujours pas parvenus à un accord sur un nouveau gel des prix de l’énergie. Même si le comité restreint trouvait encore rapidement un accord, il ne sera pas possible de mettre en œuvre l’arrêté royal avant avril 2013. Une hausse des prix semble donc inévitable à partir du premier janvier.

Des pistes pour éviter de payer plus cher

Depuis le mois de septembre, le consommateur peut librement changer de fournissseur d’énergie, quelle que soit la durée de son contrat actuel.  Le consommateur doit uniquement tenir compte d’un délai de préavis d’un mois.  Il est donc plus que jamais intéressant de comparer les prix.

 

Les initiatives d’achat groupé prennent aussi de l’importance dans notre pays.  L’idée est de regrouper les commandes de plusieurs foyers pour négocier des tarifs énergétiques défiant toute concurrence.  La plus grande opération de ce genre a été lancée par Test-Achats et avec succès puisque plus de 152.000 personnes se sont inscrites pour bénéficier d’un tarif préférentiel.

 

Lexique