Genappe, picture by LLC.

Genappe & Villers-la-Ville

Écrit par Stephan Debusschere le 14 octobre 2017

Des communes à suivre

Située à une trentaine de kilomètres au sud de Bruxelles et à proximité de la N25 Louvain/Nivelles, la vaste commune de Genappe regroupe les anciennes communes de Baisy-Thy, Bousval, Genappe, Glabais, Houtain-le-Val, Loupoigne, Vieux-Genappe et Ways, et compte aussi de nombreux hameaux. Considérée comme la plus petite commune de Belgique avant la fusion des communes de 1977, Genappe constitue aujourd’hui la plus grande commune du Brabant wallon.

A l’instar de beaucoup d’autres communes du Brabant wallon, Genappe affiche des prix de l’immobilier supérieurs à la moyenne wallonne. Et alors que les prix dans la Province étaient courant 2014 en train de se tasser depuis environ deux ans pour globalement revenir à leur niveau de 2012, ceux de Genappe avaient alors enregistré une progression de quelque 30% en l’espace d’un an sur le segment des maisons. Si les prix se sont stabilisés au cours de 2015, on observe au regard des résultats de 2016 que c’est le marché de l’entité de Vieux-Genappe qui a profité d’une embellie sans pareille, chiffrée à quelque 32%, plaçant le prix médian d’une maison à 225 000 euros. Toutes zones confondues cette fois, le premier semestre de cette année affiche une nouvelle progression sur le segment de la maison, avec un prix médian de 250 000 euros.

Du côté des villas, si le bilan n’est pas aussi flamboyant, il n’en est pas moins positif. Avec leur prix moyen de 425 000 euros, les biens mis en vente sur la commune sont généralement très spacieux, jouissent d’un grand jardin et ne nécessitent souvent que peu de travaux, ce qui les rend toujours attractifs.

Sur le segment des appartements, les nouvelles sont plutôt bonnes aussi pour les propriétaires, avec un prix moyen actuel de 210 000 euros. Genappe connaît par ailleurs un développement de projets neufs, à l’instar du Clos de la Posterie, situé en bordure de zone verte, au cœur du Vieux-Genappe. Ce site, abritant autrefois un relais, va accueillir un clos composé de trois lots d’habitation répartis en dix appartements, huit duplex et trois maisons. Le site de l'ancienne sucrerie et son développement immobilier est, pour sa part, encore source de tensions et de polémiques.

Un centre qui reprend vie

Après avoir connu quelques années de déclin relatif, Genappe connaît un renouveau, notamment grâce à la redynamisation de son centre. L’opération de réhabilitation de l’îlot Mintens, dans la rue de Charleroi, a notamment contribué à améliorer l’attractivité de la commune. Et aujourd’hui, de plus en plus de commerces s’y installent de nouveau, pour le bonheur des quelque 15 000 habitants de la commune et des nouveaux arrivants.

Genappe, picture by LLC.

Villers-la-Ville, commune sans pression

Aux confins de la Province du Brabant wallon, à la frontière avec la Province du Hainaut, entre champs d'un côté et bois de l'autre, la commune de Villers-la-Ville avec ses villages de Sart-Dames-Aveline, Marbais, Tilly et Mellery, tire son épingle du jeu en matière d’immobilier, sans connaître de pression immobilière particulière. Au cours des cinq dernières années, la progression des prix des maisons s’est chiffrée à 12%.

C’est au cours de l’année écoulée que ce segment a connu la plus forte avancée. En 2015, le prix médian d’une maison était en effet de 222 500 euros. Un an plus tard, il atteignait 240 000 euros, soit une progression de 8%. Si ce prix est resté stable au cours du premier semestre de cette année, il faudra attendre les résultats annuels 2017 pour voir si cette progression n’était pas uniquement la conséquence de quelques transactions de biens particuliers d’une valeur supérieure. Quoi qu’il en soit, ce prix médian actuel s’avère toujours bien en-dessous de la moyenne provinciale, fixée à 300 000 euros.

Les villas se négocient pour leur part à partir de 400 000 euros, même pour des biens qui ne demandent pas de travaux de rénovation. On en trouve dans les villages composant l’entité, ou à proximité du centre, dans le quartier résidentiel du domaine du bois Cochet par exemple, où les prix de certaines villas peuvent atteindre et dépasser les 700 000 euros.

Logic repères

Maison

Genappe : 250 000 euros

Villers-la-Ville : 240 000 euros

Appartement

Genappe : 210 000 euros

Villers-la-Ville : 195 000 euros

Lexique