habiter Kraainem

Habiter à Kraainem ?

Écrit par Renaud Chaudoir le 22 avril 2016

Les avantages et inconvénients d’un logement à Kraainem

Lorsque l’on demande aux habitants de Kraainem s’ils aiment y vivre, la réponse est toujours positive. Mais habiter à Kraainem engendre aussi quelques inconvénients. Le principal d’entre eux est le prix de l’immobilier. Dans cet article, nous parcourons tous les ‘pour et contre’ de cette commune verte de la périphérie bruxelloise.

habiter Kraainem

Pour : habiter au vert

Le trafic transforme parfois Bruxelles en enfer, mais notre capitale reste malgré tout une ville assez verte. Lorsque vous quittez le centre et que vous vous dirigez vers le sud, vous remarquez que la verdure est très présente dans et aux alentours de Bruxelles. À l’instar des communes voisines de Wezembeek-Oppem et Tervuren, Kraainem est étonnamment verte. La majorité des habitations occupent de grandes parcelles avec jardin privatif, entourées de rues très vertes. Kraainem constitue, en outre, un excellent point de départ pour parcourir la Ceinture Verte (‘groene gordel’) à vélo pendant le week-end.

Contre : le prix élevé des habitations à Kraainem

L’immobilier à Kraainem est cher. Deux causes expliquent ce phénomène :

  • Kraainem est une petite commune, qui ne compte plus beaucoup de terrains à bâtir libres.
  • Kraainem jouxte sur la droite les communes bruxelloises de Woluwé-Saint-Lambert et Woluwé-Saint-Pierre. Habiter à proximité de la ville a un coût.

En 2014, le prix moyen pour une habitation s’élevait à 362 879 euros, soit presque 100 000 euros de plus que Zaventem [linken naar nieuw artikel] pourtant toute proche. La différence de prix est encore plus importante pour les villas : 709 504 euros à Kraainem contre 380 593 euros à Zaventem.

Pour : situation idéale

Certes, les maisons et villas à Kraainem sont onéreuses, mais vous recevez aussi beaucoup en contrepartie. Vous bénéficiez d’un environnement vert, tout en habitant à une encablure de Bruxelles et Louvain. Kraainem est très accessible et connectée à l’E40 et au Ring. Les transports en commun y sont aussi bien développés : vous pouvez par exemple emprunter les stations de métro Kraainem et Stokkel, et la ligne de tram 39 vers Montgomery.

Pratiquer le néerlandais !

Kraainem est une commune néerlandophone à facilités, où la majorité de la population parle français. Les habitants ont la réputation de bien s’entendre et de rendre la vie dans la commune aussi agréable que possible. Avec un peu de compréhension mutuelle et une connaissance de base du néerlandais, vous vous créerez rapidement des liens d’amitié !

Lexique