L’humidité ascensionnelle : facile à traiter ou grave problème ?

L’humidité ascensionnelle

Écrit par Renaud Chaudoir le 22 avril 2019

Facile à traiter ou grave problème ?

L’humidité ascensionnelle est le cauchemar de tous les propriétaires ou locataires d’une habitation. Elle enlaidit les murs intérieurs (et parfois même les murs extérieurs), mais révèle aussi que la maison est humide, et présente donc des risques sanitaires. Bonne nouvelle : il ne s’agit pas nécessairement d’un phénomène permanent. Bien sûr, c’est un problème désagréable, mais il est tout à fait possible de le résoudre en s’y prenant à temps. Tout dépendra de sa cause.

L’humidité ascensionnelle : facile à traiter ou grave problème ?

Qu’est-ce que l’humidité ascensionnelle ?

L’humidité ascensionnelle provient du sol et suinte par les murs de votre habitation. Elle se niche dans les petits trous naturellement créés par le travail de maçonnerie ou qui s’y sont formés au fil du temps. Sans surprise, l’humidité ascensionnelle est généralement présente dans les maisons anciennes. Outre la formation de champignons, l’humidité ascensionnelle provoque parfois la décomposition des murs extérieurs et peut endommager l’isolation de votre maison. Il est donc essentiel d’agir tout de suite dès que vous remarquez la moindre trace d’humidité de ce type.

Comment reconnaître l’humidité ascensionnelle ?

Quand on parle d’humidité ascensionnelle, la plupart des gens imaginent des murs recouverts de moisissures vertes ou grises, ou encore des murs qui s’écroulent tant ils sont mal en point. Et pourtant, les problèmes d’humidité ascensionnelle commencent souvent par l’apparition de petites taches, ce qui permet de les détecter rapidement.

Voici les principales manifestations d’humidité ascensionnelle :

  • Moisissures
  • Taches humides
  • Odeur de renfermé
  • Papier peint qui se détache
  • Peinture qui s’écaille
  • Bois moisi (et plinthes qui se détachent)

Première étape : déterminer la raison

Pour s’attaquer efficacement à l’humidité ascensionnelle, il faut d’abord savoir d’où vient le problème. Il est donc recommandé de faire appel à un expert dès le début. Celui-ci déterminera si le problème provient bel et bien d’une humidité ascensionnelle ou d’une infiltration (ces deux possibilités nécessitent des approches différentes). Un expert sera également en mesure de vous dire s’il y a un trou ou une déchirure dans le film pare-vapeur de votre maison ou dans la couche de terre qui sépare normalement votre maison des eaux souterraines.

Comment se forme l’humidité ascensionnelle ?

En cas de problèmes d’humidité ascensionnelle, il peut être tentant de simplement replâtrer les murs, mais cela ne résoudra pas les soucis. Avec le temps, les signes d’humidité réapparaîtront parce que l’eau sera restée dans les murs. Faites donc d’abord traiter les murs par un expert en la matière. Il y percera quelques trous - ne vous inquiétez pas, vous ne remarquerez rien par la suite - et y injectera une solution spéciale résistant à l’humidité. De cette façon, l’humidité sera enlevée des murs et les parties endommagées pourront être replâtrées et repeintes.

Conseil : découvrez vite ce que vous devez faire pour éviter les problèmes d’humidité à l’avenir.

Des problèmes d’humidité dans l’habitation que vous venez d’acheter ?

Vous venez d’acheter une habitation et vous découvrez soudain des signes d’humidité ascensionnelle ou autre problème d’humidité. Il est possible de faire annuler la vente ou de récupérer une partie de la somme auprès du vendeur, pour autant que le juge estime qu’il s’agit d’un vice caché.