investir dans l

Investir dans l’immobilier : toujours une bonne initiative !

Écrit par Renaud Chaudoir le 7 avril 2015

Un investissement immobilier reste-t-il encore une bonne idée aujourd’hui ? Il s’agit d’une question qui taraude de nombreuses personnes. Avec la réforme du bonus logement, un sentiment d’incertitude s’est emparé du secteur et certains candidats acquéreurs se montrent plus réticents à acheter une nouvelle habitation. Est-il toujours intéressant d’investir dans l’immobilier ? La réponse dans cet article !

investir dans l'immobilier

Baisse de confiance dans le secteur immobilier

La confiance est le maitre mot d’une personne qui souhaite investir. Qu’il s’agisse d’un investissement dans des obligations, des œuvres d’art ou des biens immobiliers, la confiance représente une étape capitale pour franchir le pas. Et c’est là que le bât blesse dans le secteur immobilier. En effet, l’incertitude liée à la réforme du bonus logement et aux prix de l’immobilier n’est pas de bon augure.

La rareté stimule les prix de l’immobilier

Les Belges adorent construire. La vente des parcelles ne faiblit pas, d’où une raréfaction des terrains à bâtir et une augmentation élevée de leur prix depuis 10 à 20 ans. Cette hausse est moins palpable ces dernières années, mais continue à se maintenir.

Par ailleurs, les normes toujours plus strictes en matière d’énergie demandent un investissement toujours plus conséquent. Ce surcout se compense bien entendu à terme, mais il faut être en mesure de le mettre sur la table.

Investir dans l’immobilier avec une vision à long terme

Malgré tout, l’investissement dans l’immobilier reste profitable et fiable, avec un rendement garanti. Pour mettre toutes les chances de votre côté et vous assurer un retour sur investissement à terme, il convient d’envisager toutes les options possibles.

Un taux d’emprunt historiquement bas

Le montant total que vous payez pour votre habitation dépend en grande partie du taux de votre prêt hypothécaire. Et depuis ces derniers mois, celui-ci est historiquement bas. Dès lors, cet élément est particulièrement bénéfique pour le secteur de l’immobilier. La somme que vous remboursez mensuellement à votre banque reste limitée, et au terme de votre prêt, le montant acquitté est moins important.

Toutefois, les banques se montrent plus intransigeantes dans l’octroi d’un prêt. Il devient de plus en plus rare de pouvoir souscrire un prêt hypothécaire sur 30 ans, et la nécessité de disposer d’un capital propre est une condition sine qua non pour se lancer dans un projet immobilier.

Lexique